Le djihadiste toulousain Jonathan Geffroy, remis à la France avec sa famille, a été mis en examen

TERRORISME Capturé en Syrie, ce djihadiste toulousain était aux mains des autorités turques. Il vient d’être remis à la France, avec sa femme et ses deux enfants. Le couple a été mis en examen…

J.R. avec AFP

— 

Le djihadiste toulousain, Jonathan Geffroy, a été remis à la France le 11 septembre par la Turquie.
Le djihadiste toulousain, Jonathan Geffroy, a été remis à la France le 11 septembre par la Turquie. — Capture d'écran YouTube

Il avait été capturé en Syrie par des rebelles proches de l’armée turque mais vient d’être remis à la France le 11 septembre par Ankara. Jonathan Geffroy, alias Abou Ibrahim al Faransi, qui est originaire de Toulouse, est de retour sur le sol français, avec sa femme et ses deux enfants, selon une information de L’Opinion.

Il a également été mis en examen le 15 septembre en France par un juge antiterroriste à Paris, rapporte l'AFP d'une source judiciaire, pour «association de malfaiteurs terroriste en vue de préparer des crimes d'atteintes aux personnes». Son épouse a été mise en examen pour «association de malfaiteurs en vue de préparer des actes de terrorisme», selon cette source judiciaire. Tous les deux écroués, ils sont également soupçonnés d'«abandon de mineurs en relation avec une entreprise terroriste». Leurs deux enfants en bas âge ont fait l'objet d'un placement en famille d'accueil ordonné par la justice, selon une autre source judiciaire.

Départ en Syrie début 2015

Ce trentenaire est visé en France par une enquête préliminaire depuis janvier 2016 à cause de son départ pour la Syrie début 2015. Un de ses proches avait signalé son départ à la police en novembre 2015. Ce converti à l’Islam serait un proche de Sabri Essid, lui aussi combattant en Syrie, qui se présente comme le « demi-frère » de Mohamed Merah, auteur des tueries de Toulouse et Montauban en 2012.

Au moment de son arrestation par les rebelles syriens, un interrogatoire de Jonathan Geffroy était apparu dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux. Elle a été supprimée depuis.

>> A lire aussi : VIDEO. Un djihadiste de Daesh, originaire de Toulouse, capturé en Syrie

La France est l’un des pays les plus touchés par les départs de djihadistes en Syrie et en Irak. Au 6 juin 2017, il y avait 441 procédures judiciaires en cours concernant des dossiers de djihadistes. Ce phénomène connaît une forte progression puisque 26 procédures ont été ouvertes en 2013, 136 en 2015 et déjà 120 sur la seule première moitié de 2016.