Toulouse: Un mystérieux inconnu rend le musée des Antiques marteau

CULTURE Le musée des Antiques de Toulouse a dévoilé la tête d’un mystérieux personnage romain. Il s’agit ni plus ni moins que du plus ancien portrait romain en marbre jamais découvert en France…

Hélène Ménal

— 

La tête en marbre, datée  des années 60 avant notre èr, est pour l'heure la plus ancienne jamais découverte en France.
La tête en marbre, datée des années 60 avant notre èr, est pour l'heure la plus ancienne jamais découverte en France. — H. Menal - 20 Minutes

Malgré son nez de boxeur, son regard dur et froid, cet inconnu au bataillon a fait fondre les plus éminents spécialistes. Le musée des Antiques de Toulouse a dévoilé ce mardi la « plus importante » – et la plus chère – acquisition qu’il ait jamais faite. Il s’agit d’une tête de marbre, datée pour l’heure de 60 avant notre ère, et dont les traits réalistes tranchent singulièrement avec les visages impassibles des traditionnels bustes romains.

>> A lire aussi : Vous êtes allergique à l'art? Un musée veut vous recruter

Sauvé des enchères

« Son pedigree est fiable. Il a été découvert en 1958 au cours de travaux dans une propriété agricole de Puissalicon, près de Béziers », indique Eveline Ugaglia, la conservatrice du musée Saint-Raymond. Le « trésor » est resté dans la famille des « découvreurs » jusqu’au printemps dernier. Puis, les héritiers ont décidé de s’en séparer dans une vente aux enchères à Salon-de-Provence. C’est là que la mairie de Toulouse, alertée par le Louvre, est entrée en lice, réunissant les financements, y compris auprès d’associations de passionnés, pour conclure une vente de gré à gré avant que le marteau ne s’emballe.

Le prix d’acquisition ne sera pas dévoilé pour ne pas tenter les Arsène Lupin. Il restera aussi mystérieux que le nom du modèle. « C’est forcément un personnage important de l’élite romaine, un politique, peut-être un gouverneur ou un magistrat », avance Pascal Capus, le spécialiste des sculptures romaines au MSR.

La seule certitude pour l’instant est que la tête « peut être considérée comme le plus ancien portrait romain en marbre jamais découvert en France ». L’étude du buste de ce riche inconnu ne fait que commencer.