Retour sur la page d'accueil 20 Minutes
CONSOMMATIONToulouse passe à table… et se mobilise contre le gaspillage alimentaire

Toulouse passe à table… et se mobilise contre le gaspillage alimentaire

CONSOMMATION
Ce week-end, à Toulouse deux événements mettent à l’honneur le « bien manger », que ce soit à travers les mets du terroir ou les alternatives à originales aux consommations classiques…
Le village Toulouse à Table est installé square de Gaulle.
Le village Toulouse à Table est installé square de Gaulle. - James Bouillet
Béatrice Colin

Béatrice Colin

Samedi, la Prairie des Filtres va se transformer en haut lieu de la gastronomie. Pour la 4e année consécutive, « Toulouse à table » propose plusieurs événements autour de la cuisine et du bien manger.

L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

Cela passera à nouveau cette année par un banquet de 3.000 convives en bord de Garonne, payant et accessible sur inscription. Les amateurs de terroir pourront en amont se rendre au square de Gaulle sur le Village Toulouse à Table ! qui propose jusqu’à samedi des dégustations et vente de produits régionaux.

Circuits courts à l’honneur

Ce week-end sera aussi l’occasion pour les Toulousains d’en apprendre un peu plus sur leur façon de consommer. La mairie propose de découvrir des alternatives aux modes de consommations actuelles et des propositions pour moins gaspiller lors de l’opération « A Table autrement ». Jusqu’à dimanche, les allées François-Verdier mettent l’accent sur les circuits courts.

L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

« Pour nous c’est un moyen d’éduquer les citoyens, montrer que l’on peut s’approvisionner autrement comme le propose la coopérative la Chouette Coop, que les fruits moches et mal calibrés sont aussi bons et qu’avec du pain rassis on peut faire des choses et même de la bière », avance Nicole Miquel-Belaud, conseillère municipale déléguée à l’économie sociale et solidaire.

Sujets liés