Toulouse: Il entassait plus de deux mètres de détritus et d'objets de récup dans sa maison

SOCIETE Le service communal d’hygiène et de santé est intervenu au domicile d’un Toulousain, qui entassait deux à trois mètres d’objets, même dans son jardin…

Julie Rimbert

— 

Le service communal d'hygiène et de santé de Toulouse est intervenu au domicile d'une personne souffrant du syndrome de Diogène.
Le service communal d'hygiène et de santé de Toulouse est intervenu au domicile d'une personne souffrant du syndrome de Diogène. — Patrice Nin - Ville de Toulouse

Il n’était pas fétichiste mais entassait des piles d’objets de toutes sortes à son domicile et dans son jardin. Lundi, le service communal d’hygiène et de santé de la mairie de Toulouse est intervenu dans une villa près de la barrière de Paris pour la débarrasser du capharnaüm accumulé du sol au plafond sur les deux étages.

Deux à trois mètres d’objets entassés

Ce Toulousain souffre du syndrome de Diogène, qui consiste à ne rien jeter et à garder, entasser un grand nombre d’objets souvent inutiles. Cartons, journaux, papiers, chaussures, aspirateur, sa maison était une véritable caverne d’Ali Baba. Les travaux de désencombrement ont mobilisé une dizaine de personnes. Ce sont les voisins, craignant un incendie, qui ont alerté la mairie.

>> A lire aussi : Toulouse: Une femme retrouvée morte dans un appartement jonché de détritus

« Le cas est unique et exceptionnel : la totalité de la parcelle est entièrement recouverte sur une hauteur de 2 à 3 mètres d’objets de récupération divers et hétéroclites, indique la mairie. Moins de 10 % de la surface extérieure a pu être dégagée en deux jours d’intervention ».

Une vingtaine de cas de ce type est signalée chaque année sur l’agglomération de Toulouse.