Journées du Patrimoine: A Toulouse, sortez des sentiers battus

CULTURE La 34e édition des Journées européennes du patrimoine se déroulent samedi et dimanche. « 20 Minutes » vous a concocté un programme insolite, décalé et immanquable partout en France…

Beatrice Colin

— 

Le graffiti des Toulousains de la Truskool, à Arnaud-Bernard.
Le graffiti des Toulousains de la Truskool, à Arnaud-Bernard. — B. Colin / 20 Minutes

Les journées européennes du Patrimoine, c’est l’occasion de redécouvrir des monuments à côté desquels on passe tous les jours sans jamais pénétrer à l’intérieur. Samedi et dimanche, ce sera aussi la possibilité de découvrir des facettes inconnues de la Ville rose, des lieux méconnus du public ou jamais accessibles.

Sur les traces du graffiti, patrimoine visuel

A l’occasion des journées du patrimoine, l’office de tourisme remet au goût du jour son « Graff tour ». Dimanche, durant deux heures, les curieux et adeptes du graffiti vont pouvoir découvrir à pied et en bus les lieux et rues emblématiques où cet art n’a cessé de se renouveler d’année en année.

Le rendez-vous a d’ailleurs lieu place des Tiercerettes, non loin de la célèbre et très colorée rue Gramat. Tarif : 10 euros. Inscription et renseignements sur le site de l’office de tourisme.

Les dessous de « ma tante »

On s’y rend en général pour y mettre au clou une vieille guitare, avoir un conseil pour mieux gérer son budget ou pour participer à une vente aux enchères. A l’occasion de ses 150 ans, le Crédit Municipal, le Mont-de-Piété local, dévoile ses coulisses aux visiteurs. Et ceux qui veulent savoir combien vaut la bague de l’arrière grand-tante, ce sera possible grâce à des estimations réalisées gratuitement.

Un petit tour sous le dôme le plus photographié de Toulouse

Il surplombe les toits de Saint-Cyprien et offre aux photographes une perspective idéale, en arrière de la Garonne. Ce week-end, il sera possible de découvrir de l’intérieur la Chapelle Saint-Joseph de La Grave et son fameux dôme, ouverts exceptionnellement par la mairie qui en profitera pour dévoiler la nouvelle liaison piétonnière qui traversera l’ancien hôpital pour relier le jardin des Abattoirs à la rue du Pont-Saint-Pierre.

Plus militante, une visite du Droit au logement de l’Hôpital de la Grave, de son histoire et celle de la réquisition « Abbé Pierre » d’un bâtiment de ce site en bord de Garonne.

Un cabinet de curiosités à Paul-Sabatier

Zoologie, botanique, paléontologie… L’université Paul-Sabatier est riche d’un patrimoine scientifique qui a servi et sert encore à la formation de ses nombreux étudiants. Elle fait découvrir au grand public ce week-end ses herbiers, ses naturalisations mais aussi les maquettes anatomiques du Dr Auzoux. A découvrir dans le hall du bâtiment administratif au 118, route de Narbonne.

Des trésors à dénicher au MATOU

Vous avez toujours rêvé d’avoir une belle affiche dans votre salon, des cartes postales originales ? Vendredi et samedi, le Musée de l’Affiche de Toulouse (MATOU) brade une partie de son patrimoine.

La Musée de l'affiche de Toulouse organise une braderie lors des journées du patrimoine 2017.
La Musée de l'affiche de Toulouse organise une braderie lors des journées du patrimoine 2017. - MATOU

Au 58 des allées Charles-de-Fitte, les amateurs de lithographies, de pubs des années 30 et autres visuels à accrocher aux murs, trouveront peut-être leur bonheur lors de cette braderie. De 10 heures à 18 heures.

Se faire une toile en fond de cale pour la Canal

En temps normal, la cale de Radoub n’est pas vraiment un lieu de culture, même s’il est chargé d’histoire. Situé entre les allées des Demoiselles et le Canal du Midi, ce bassin et ses quatre cales, propriété de Voies navigables de France, accueillent les bateaux qui ont besoin d’une réparation. Samedi et dimanche, à 21 heures, des films y seront projetés, notamment le documentaire Demain. Les visiteurs devront payer cinq à sept euros la séance, reversés au projet de replantation des arbres du Canal… inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco.