Rugbyman et pilote d'avion, le Sud-Africain Rynhardt Elstadt atterrit au Stade Toulousain

RUGBY Le Stade Toulousain a annoncé ce jeudi l’arrivée du deuxième ou troisième ligne Rynhardt Elstadt. Quand il ne joue pas au rugby, le Sud-Africain aime piloter des avions…

Nicolas Stival

— 

Le deuxième ligne Rynhardt Elstadt lors d'un match de Super Rugby de sa province sud-africaine des Stormers chez les Australiens de la Western Force, le 9 juillet 2016 à Perth.
Le deuxième ligne Rynhardt Elstadt lors d'un match de Super Rugby de sa province sud-africaine des Stormers chez les Australiens de la Western Force, le 9 juillet 2016 à Perth. — G. Wood / AFP
  • Face à la pénurie en deuxième ligne, Toulouse a recruté le robuste Sud-Africain Rynhardt Elstadt, capable aussi d'évoluer en troisième ligne.
  • Passionné d’aviation, le joueur pourra profiter de son passage dans la cité de l’aéronautique pour préparer sa reconversion comme pilote.

Après les départs cet été de Grégory Lamboley (La Rochelle), Patricio Albacete et Edwin Maka (Racing 92), puis l’opération du dos de Richie Gray, absent au minimum jusqu’en novembre, la deuxième ligne du Stade Toulousain manquait de forces vives.

« C’est un joueur puissant qui possède l’avantage de la polyvalence »

L’actuel huitième du Top 14 a donc recruté le Sud-Africain Rynhardt Elstadt (27 ans), aux mensurations respectables : 1,93 m pour 114 kg. Le joueur, capable d’évoluer en troisième ligne, doit arriver début octobre. « On va essayer de le faire venir avant, assure l’entraîneur Ugo Mola. Il vient jusqu’à la fin de saison, peut-être plus. »

« C’est un joueur puissant qui possède l’avantage de la polyvalence », apprécie de son côté Didier Lacroix, le président du directoire du club. Le natif de Johannesburg évoluait jusqu’à présent aux Stormers lors du Super Rugby, le championnat des provinces de l’hémisphère sud, et pour la Western Province en Currie Cup, la plus prestigieuse compétition sud-africaine.

Jamais sélectionné par les Springboks

Ancien international des moins de 20 ans, Elstadt a disputé 59 matchs de Super Rugby et gagné une Currie Cup en 2014, mais il n’a jamais joué pour les Springboks.

Le joueur présente une particularité : quand il ne porte pas des crampons, le colosse se glisse dans le cockpit d’un avion, comme on peut le voir dans une vidéo publiée fin août par les Stormers. Le deuxième ligne envisage sa reconversion dans les airs plutôt qu’au ras du gazon.

Dans son communiqué annonçant l’arrivée d’Elstadt, le Stade Toulousain insiste d’ailleurs sur cette spécificité : « Le choix de rejoindre Toulouse s’est imposé comme une évidence à ce passionné d’aviation et détenteur d’un brevet de pilote. Dans la capitale européenne de l’aéronautique, il évoluera dans un environnement qui lui correspond parfaitement et pourra compter sur le club et ses partenaires historiques pour approfondir ses connaissances en la matière. » Coucou Airbus !!!

>> A lire aussi : Top 14: La résurrection du Stade Toulousain? Voici quatre bonnes raisons d'y croire

Le Stade a eu du bol. Si le Sud-Africain avait été fan de pêche au gros, il aurait sûrement signé à Toulon ou à La Rochelle.