Emmanuel Macron sera bien à Toulouse lundi pour parler logement... et aura droit à un comité d'accueil

POLITIQUE C’est confirmé. Emmanuel Macron sera bien à Toulouse ce lundi pour un déplacement sur le thème du logement social. En pleine polémique sur les APL, certains l’attendent de pied ferme…

Helene Menal

— 

Le président français Emmanuel Macron à Athènes le 8 septembre 2017
Le président français Emmanuel Macron à Athènes le 8 septembre 2017 — AFP
  • Emmanuel Macron sera lundi 11 septembre à Toulouse pour une visite sur le thème du logement social.
  • Il doit présenter un nouveau dispositif baptisé « Logement d’abord ».
  • Bailleurs sociaux et opposants à la baisse des APL attendent le chef de l'Etat de pied ferme.

Fin du suspense. Emmanuel Macron sera bien dans la Ville rose ce lundi 11 septembre. Sa venue est restée incertaine jusqu’à dimanche midi en raison de la succession d’ouragans dans les Antilles françaises. Mais José étant passé au large, l’agenda présidentiel a repris son cours normal.

Ce qui ne veut pas dire qu’il n’y a pas un autre avis de tempête, à la veille de la première mobilisation contre la Loi Travail. L'Elysée confirme en effet que ce déplacement se fera sur le thème du logement social, alors que la polémique suscitée par la décision du gouvernement de baisser de cinq euros les APL à partir de janvier n’est pas encore dissipée.

Un rassemblement organisé via Facebook

Emmanuel Macron va probablement tenter de calmer le jeu. Il doit d’abord visiter un foyer d’accueil pour femmes isolées en centre-ville puis se rendre au Capitole pour présenter un nouveau dispositif de prise en charge baptisé « Logement d’abord » et dont « la mise en œuvre sera initiée à Toulouse ».

>> A lire aussi : Baisse des APL: Elle sera conditionnée «au recul des loyers du parc social», selon Jacques Mézard

Mais cette annonce ne fera pas oublier les APL. Un Événement Facebook a d’ores et déjà été créé à l’initiative d’organisations étudiantes, syndicales et d’associations comme le Droit au Logement. Intitulé « Macron débarque à Toulouse, recevons-le ! », il comptait ce dimanche matin plus d’un millier de participants pour le rassemblement prévu à 12h30 au Monument aux Morts.

Des bailleurs sociaux remontés

Les bailleurs sociaux de la Haute-Garonne, qui logent 165.000 familles en HLM, ont eux aussi l’intention d’interpeller le chef de l’Etat. Dans un communiqué de l’Union sociale pour l’Habitat (USH), ils estiment que « la baisse indifférenciée des APL constitue une atteinte indéniable au pouvoir d’achat des locataires ».

Quant à la proposition du président que les bailleurs baissent les loyers de cinq euros, dans la seule Haute-Garonne, cela amputerait les ressources du logement social de 4,6 millions d’euros par an. « Cela pourrait se traduire par une baisse des investissements », préviennent les bailleurs sociaux qui auront probablement l’occasion ce lundi de développer leurs arguments de vive voix.