Toulouse: Un tarif Tisséo de «rattrapage» pour les chômeurs en fin de droits met fin au couac

TRANSPORTS Oubliés dans la nouvelle grille tarifaire de Tisséo, les chômeurs en fin de droits paieront finalement  - et provisoirement - 15 euros par mois...

H.M.

— 

Délivrance d'une carte Pastel à un guichet Tisséo.
Délivrance d'une carte Pastel à un guichet Tisséo. — Fred Scheiber/20 Minutes

Non, Tisséo ne demande pas aux chômeurs en fin de droits de payer leur abonnement 50 euros par mois, autrement dit plein pot. Du moins plus maintenant. Car le cas s’est produit cet été en raison de l’entrée en vigueur le 3 juillet de la nouvelle tarification solidaire.

>> A lire aussi : Toulouse: Ce lundi, les tarifs Tisséo deviennent «solidaires» (et souvent plus chers)

Celle-ci est désormais indexée sur les revenus. Concernant les chômeurs, elle met fin à la gratuité et se base sur le montant de leurs indemnités. Avec un gros oubli puisque les chômeurs en fin de droits qui n’en perçoivent plus n’étaient pas mentionnés et retombaient donc dans le « régime général », passant de 0 à 50 euros…

Quatre mois pour clarifier sa situation sociale

Mais le couac est réparé. Tisséo vient d’annoncer une « mesure transitoire » pour les oubliés de la grille. Leur abonnement mensuel coûtera 15 euros (-70 %) pendant quatre mois, le temps de mettre à jour leur situation sociale. Notamment de justifier d’une éventuelle demande de RSA auprès du Conseil départemental, avec l’aide au transport qui va avec.

>> A lire aussi : Toulouse: Trois nouvelles lignes de bus express Linéo entrent en service ce lundi

« Ce dispositif garantira le temps nécessaire au traitement de chaque situation particulière pour apporter la réponse adaptée et conforme à notre tarification sociale », asure Jean-Michel Lattes, le président de Tisséo.