VIDEO. Top 14: Tombeur de Pau, le Stade Toulousain va mieux mais la convalescence sera longue

RUGBY Toulouse reste invaincu après deux journées de Top 14 et sa victoire sur Pau samedi. Mais les démons de la saison passée n’ont pas encore tout à fait disparu…

Nicolas Stival

— 

L'ailier Cheslin Kolbe (à gauche), félicité par Semi Kunatani, a inscrit le deuxième essai du Stade Toulousain contre Pau en Top 14, le 2 septembre 2017 au stade Ernest-Wallon.
L'ailier Cheslin Kolbe (à gauche), félicité par Semi Kunatani, a inscrit le deuxième essai du Stade Toulousain contre Pau en Top 14, le 2 septembre 2017 au stade Ernest-Wallon. — P. Pavani / AFP
  • Un temps séduisant, le Stade Toulousain a finalement souffert pour dominer Pau (23-19).
  • L'équipe d’Ugo Mola ne s’est que modérément rassurée avant d’aller défier Toulon.

Une victoire contre Pau (23-19) une semaine après un nul à Oyonnax (23-23). Certes, le Stade Toulousain est invaincu après deux journées du Top 14. Mais il ne le restera pas plus d’une semaine supplémentaire s’il ne hausse pas son niveau de jeu dimanche 10 septembre à Toulon. Face à une Section paloise justement corrigée dans le Var d’entrée de championnat (41-14), les Rouge et Noir n’ont séduit qu’à moitié.

« On doit sceller le score en première mi-temps avec un rugby plutôt abouti de notre part », lâche ainsi l’entraîneur Ugo Mola. Alors que le Stade menait 16-6 à la pause, puis 23-9 à dix minutes de la fin, il a laissé son visiteur béarnais repartir avec le bonus défensif.

Des problèmes de discipline

« On a eu des soucis de discipline, on a commis pas mal de fautes », observe sur Canal + Maxime Médard, auteur du premier essai de son équipe (le second étant l’œuvre de Cheslin Kolbe). Son équipe a fini le match à 14 après le carton jaune reçu par David Roumieu (72e), alors que Louis-Benoît Madaule avait écopé de la même sanction 20 minutes plus tôt.

>> A lire aussi : Stade Toulousain: Pas bavard mais exemplaire... Iosefa Tekori choisi comme nouveau capitaine

Les quelque 13.230 spectateurs du stade Ernest-Wallon ne sont donc repartis qu’à moitié rassurés après cette première de la saison à domicile, qui devait marquer le début de l’opération reconquête au sortir d’un exercice 2016-2017 conclu à une cauchemardesque douzième place. C’est d’ailleurs une défaite à domicile contre Pau (10-20), le 28 janvier, qui avait marqué le début du marasme.

Mais les supporters ont au moins acquis quelques certitudes. Avec Thomas Ramos (auteur d’un 5/5 samedi, d’un 10/11 en incluant le match à Oyonnax), leur équipe a enfin trouvé un buteur de très haut niveau. Et l’insaisissable ailier sud-africain Cheslin Kolbe (deux essais en deux matchs) constitue une promesse de spectacle. Pas si mal, au final, vu le contexte.