Gers: Trois raisons de se rendre au festival Tempo Latino de Vic Fezensac

LOISIRS Depuis bientôt un quart de siècle, la ville de Vic-Fezensac se transforme pendant quelques jours en une immense piste de danse…

Gilles Durand

— 

Le festival Tempo Latino de Vic Fezensac s'apprête à accueillir 55.000 festivaliers. Lancer le diaporama
Le festival Tempo Latino de Vic Fezensac s'apprête à accueillir 55.000 festivaliers. — M. Fleta
  • La petite commune de Vic-Fezensac va accueillir, du 27 au 30 juillet, environ 55.000 festivaliers.
  • Un hommage à. Michael Jackson fera partie des concerts présentés dans les arènes.
  • Les rues de la ville se remplissent de danseurs pendant quatre soirs

Le Gers et la musique, c’est une affaire qui roule. Marciac avait acquis ses lettres de noblesse avec le jazz. Vic-Fezensac les conquiert année après année avec la salsa et les musiques latines. A partir de jeudi et jusqu’à dimanche, le festival Tempo Latino va de nouveau enflammer les rues et l’arène de la cité gersoise. 20 Minutes vous donne trois raisons de découvrir ce rendez-vous atypique avec le monde festif de la salsa.

Vic Fezensac de Cuba. Des rues remplies de danseurs, de la musique partout… Vic Fezensac rassemble pendant quatre soirs à une ville cubaine. De la bodega Casa Maria aux bars de la rue principale. Pour peu que la chaleur soit au rendez-vous, on s’y croirait. Cette ambiance festive contribue à la réputation de meilleur festival européen de musiques latines et afro-cubaines. En coulisse, ce ne sont pas moins de 500 bénévoles qui œuvrent à la réussite de l’événement.

Michael Jackson version latino. Le festival Tempo Latino, ce sont aussi les concerts au cœur des arènes. Cette année, le plus attendu sera le projet musical de Tony Succar, un musicien péruvien qui a grandi à Miami. Unity est un hommage rendu au roi de la pop Michael Jackson. Billy Jean ou Thriller à la sauce latino vont retentir, samedi, à 21 h. Jeudi, pour l’ouverture, les habitués du festival vont retrouver avec bonheur le groupe colombien La-33 (prononcez trenta y tres).

A la découverte de la conga. On ne parle pas de l’instrument de musique, mais d’un lieu magique qui offre au festival son charme inimitable. La conga est une plage artificielle installée devant une scène gratuite où se succèdent groupes et DJ en journée et jusqu’à tard dans la nuit. Ambiance Copacabana, mais avec des spécialités gasconnes. Pour finir la soirée en toute tranquilité.

* Concerts aux arènes : 35 euros par soir. Programme complet sur www.tempo-latino.com