Toulouse: Sept salariés d'Airbus sanctionnés pour harcèlement et humiliation après un bizutage

AERONAUTIQUE «La hiérarchie était parfaitement au courant», affirment des employés, qui assurent que ces bizutages existent depuis des dizaines d'années...

J.S.-M.

— 

Une usine d'assemblage Airbus, à Colomiers (photo d'illustration).
Une usine d'assemblage Airbus, à Colomiers (photo d'illustration). — Fred.Scheiber

Les bizutages ne sont pas réservés aux élèves des grandes écoles. A Toulouse, certains « airbusiens » subissent aussi des rites étranges à leur arrivée dans l’entreprise.

C’était apparemment le cas sur la chaîne d’assemblage de l’A330, à Colomiers : sept salariés viennent d’être sanctionnés par la direction pour des faits de « harcèlement et d’humiliation particulièrement graves et répétés », rapporte France Bleu Toulouse. En clair : des bizutages infligés aux nouveaux arrivants, y compris par les agents de maîtrise.

>> A lire aussi : Toulouse: Découvrir les coulisses de fabrication de l'A350, c'est désormais possible

Six employés ont été mis à pied, un a été tout bonnement licencié. « Les conditions de travail sont particulières sur ces postes », confie un ancien employé d’Airbus à La Dépêche du Midi, dans son édition de ce lundi. Certains appellent cet atelier « la mine », selon un témoin. « La hiérarchie était au courant », affirme un autre employé d’Airbus.

Attachés avec du scotch

Ces bizutages (aller chercher un objet qui n’existe pas, prendre une douche froide ou être attaché avec du scotch, par exemple) existent depuis des dizaines d’années, selon ces mêmes sources, anonymes, citées par le quotidien local.

Airbus a annoncé ce vendredi avoir lancé une enquête interne.