Tarn-et-Garonne: Il braque à visage découvert le supermarché... de son beau-frère

JUSTICE Un homme vient d’être condamné à 18 mois de prison ferme à Montauban pour avoir braqué le supermarché de son beau-frère. Sans aucune précaution d’anonymat…

H.M.
— 
Des chariots dans un Intermarché. Illustration.
Des chariots dans un Intermarché. Illustration. — F. Lodi - Sipa

Un braquage à visage découvert, ça pourrait passer quand on est inconnu au bataillon. Mais quand on fait partie de la famille, c’est beaucoup plus risqué. C’est pourtant ce qu’a tenté le jeune homme jugé mardi à Montauban et dont La Dépêche du Midi relate le procès.

L’affaire remonte au 31 mai 2015. Le braqueur a fait irruption sans arme ni cagoule dans l’Intermarché deMontaigu-de-Quercy, dans le Tarn-et-Garonne, dont le gérant était en train de faire la caisse. Il a fait main basse sur le contenu du coffre, soit environ 12.000 euros en liquide selon la partie civile : le beau-frère et la sœur du voleur, propriétaires du supermarché.

Il était dans le coin pour une fête de famille

Autant dire que le gérant n’a pas eu trop de difficulté à mettre un nom sur son braqueur. D’autant que ce dernier était justement dans les parages pour une fête de famille donnée pour l’anniversaire de sa sœur (et victime).

Après ce coup d’éclat, le frère ingrat s’est mis au vert durant un an en Algérie et ce n’est que lors de son retour en France qu’il a été interpellé. Lors du procès, son avocate a plaidé la vengeance familiale contre un beau-frère qui en mettait plein la vue au reste de sa famille avec sa réussite sociale.

Mais le tribunal ne s’est pas attardé sur la psychologie dans ce braquage pour le moins insolite. Le prévenu a été condamné à 36 mois de prison, dont 18 fermes.