Stade Toulousain: Ntamack et Poitrenaud de retour, côté staff

RUGBY Les gloires du Stade Toulousain sont de retour à son chevet. Emile Ntamack devient manager général de la formation et Clément Poitrenaud intègre le staff en attendant de passer ses diplômes d’entraîneur…

Helene Menal

— 

Emile Ntamack a soulevé six fois le Bouclier de Brennus avec le Stade Toulousain.
Emile Ntamack a soulevé six fois le Bouclier de Brennus avec le Stade Toulousain. — R. Galbada - Sipa

Pour exorciser une saison cauchemardesque, le Stade Toulousain joue le retour des enfants prodigues. Son nouveau président Didier Lacroix, qui continue de peaufiner son staff, a annoncé ce mardi la rentrée au bercail d' Emile Ntamack et Clément Poitrenaud.

Ntamack père et fils

En provenance de Bègles, où il était entraîneur des arrières, Emile Ntamack, 47 ans, devient « manager général de la formation ». Le trois-quarts international, ex-entraîneur adjoint du XV de France, revient dans le club avec lequel il a soulevé six Boucliers de Brennus (1994, 1995, 1996, 1997, 1999, 2001) et deux coupes d’Europe (1996, 2003). Il y retrouve son fils Romain, 18 ans, jeune espoir du rugby français.

>> A lire aussi : Pour reconquérir ses supporters, le Stade Toulousain baisse le prix de ses abonnements

Dans le jeu de chaises musicales auquel se livre Didier Lacroix, Fabien Pelous va bien quitter son poste de directeur sportif et s’occuper de la formation aux côtés donc d’Emile Ntamack. Mais avec une mission précise : « La tranche d’âge entre le collège et le centre de formation ».

>> A lire aussi : Stade Toulousain: Clément Poitrenaud raccroche les crampons

L’autre retour, c’est celui de Clément Poitrenaud. L’arrière de 35 ans, revient d’une pige de transition chez les Sharks, en Afrique du Sud. « Il passera ses diplômes d’entraîneur » et « va être mis à la disposition de l’ensemble du club » tant pour la formation que pour l’équipe professionnelle, précise Didier Lacroix.

Enfin, le président toulousain a officialisé le départ du deuxième ligne Edwin Maka, qui a commis l’impair de signer ailleurs pour la saison 2018-2019 avant d’avoir joué sa dernière année de contrat au Stade.