Fusillade de Toulouse: Deux blessés, dont un habitant sexagénaire, toujours dans un état grave

FAITS DIVERS Après la fusillade de La Reynerie lundi, deux personnes, dont un sexagénaire pris sous les tirs, sont encore dans un état grave…

H.M. avec AFP

— 

La victime de 27 ans a été abattue devant le centre social.
La victime de 27 ans a été abattue devant le centre social. — H. Menal - 20 Minutes

Parmi les sept blessés de la fusillade qui a éclaté lundi soir à la Reynerie, deux ne sont « toujours pas hors de danger », a confié le parquet de Toulouse à France 3 Occitanie. L’un d’entre eux est un sexagénaire, un « chibani », grièvement atteint par le déluge de feu qui s’est abattu sur le secteur de la place Abbal. En tout, plus d’une trentaine de balles de fusil d’assaut ont été tirées par le tueur, dissimulé sous une burka et qui cachait son arme dans une poussette.

>> A lire aussi : Un tueur déguisé en femme qui cachait l'arme dans sa poussette

La victime plusieurs fois condamnée

Il visait Djamel Tahri, un père de famille de 27 ans, qui est mort sur place après avoir été poursuivi par le tireur. Le parquet a indiqué mardi soir que la victime avait été « plusieurs fois » condamnée pour trafic de stupéfiants, violences, vol aggravé ou encore port d’arme.

Des éléments qui poussent le parquet et les enquêteurs à privilégier la piste du règlement de comptes.