Aveyron: La maternité de Decazeville ferme définitivement ses portes

SANTE L’Agence régionale de santé a annoncé lundi matin la fermeture définitive de la maternité de Decazeville, dont l’activité obstétrique était suspendue depuis le décès d’une mère et son nouveau-né en octobre dernier…

B.C.

— 

Monitoring d'une femme enceinte. (photo illustration)
Monitoring d'une femme enceinte. (photo illustration) — Rafael Ben-Ari/Cham/NEWSCOM/SIPA

La manifestation qui a rassemblé 1.000 personnes samedi n’y aura rien changé. L’Agence régionale de santé Occitanie a annoncé ce lundi matin la fermeture de la maternité de Decazeville, en Aveyron.

Au mois d’octobre dernier était survenu le décès d’une maman et son nouveau-né. Depuis, l’établissement n’était déjà plus autorisé à pratiquer des accouchements, et les futures mères étaient obligées de se rendre à Villefranche-de-Rouergue ou Rodez, à plusieurs kilomètres de là, pour donner naissance à leur enfant.

>> A lire aussi : Aveyron: La maternité de Decazeville dédouanée après la mort d'une mère et son bébé

« L’inspection immédiatement menée par l’Agence régionale de santé (ARS) a établi l’existence de dysfonctionnements dans les conditions de prise en charge des patients et dans l’organisation des soins, ainsi que le non-respect d’exigences réglementaires, générateurs de risques graves », relève l’ARS.

Selon le rapport des experts médicaux marseillais, mandatés pour faire la lumière sur la mort de la patiente et de son bébé, une embolie amniotique serait à l’origine de leur décès. Une pathologie rare et imprévisible.

Centre périnatal

C’est finalement l’avis de la Commission spécialisée de l’organisation des soins qui a prévalu. Elle s’était prononcée la semaine dernière en faveur du retrait de cette autorisation de l’activité obstétrique, « constatant comme nous l’avons tous fait que les conditions de sécurité requises n’étaient pas remplies notamment concernant la présence des spécialistes médicaux », a souligné lundi matin la directrice de l’ARS Occitanie, Monique Cavalier.

Une activité sera maintenue à Decazeville avec « la création d’un centre périnatal de proximité qui permettra de prendre en charge toute la période avant et après l’accouchement ». Une structure, financée par l’ARS, et qui permettra le maintien des emplois de sages-femmes et personnels spécialisés de la maternité.