L'Andorre espère une meilleure desserte depuis la France

B. C. - ©2008 20 minutes

— 

Achever l'axe routier Paris-Toulouse-Barcelone. C'est un projet soutenu avec ardeur hier par le chef du gouvernement d'Andorre, Albert Pintat, lors de sa venue hier à Toulouse pour une rencontre avec le préfet de région. « Il y a un élan côté espagnol. Il faudrait faire un effort pour le tronçon entre Tarascon-sur-Ariège et Bourg-Madame », a-t-il indiqué. Ce futur axe, s'il était relié à l'Andorre, permettrait de développer les flux avec la France, qui ont tendance à stagner, comparé à ceux de l'Espagne, en hausse grâce à une meilleure desserte. Chaque année, 2 500 véhicules en provenance de France entrent dans la Principauté, contre 7 500 venant d'Espagne. « Ce nombre peut tripler les week-ends et jours fériés », explique David Palmitjavila, directeur d'exploitation des routes andorranes.