Toulouse: Sécheresse et canicule à l’origine de la prolifération d’algues dans la Garonne

BIODIVERSITE En période de sécheresse et canicule, les herbiers aquatiques de la Garonne prolifèrent. Pour permettre le maintien des activités nautiques, la mairie procède à leur retrait à certains endroits…

B.C.

— 

Les herbiers prolifèrent dans la partie toulousaine de la Garonne.
Les herbiers prolifèrent dans la partie toulousaine de la Garonne. — B. Colin / 20 Minutes

Leur prolifération est un symptôme des fortes chaleurs conjuguées au bas débit de la Garonne. Malgré les idées reçues, les « algues » que les Toulousains aperçoivent le long des berges de la Garonne sont loin d’être nocives pour la biodiversité du fleuve. Bien au contraire, ces herbiers aquatiques permettent l’oxygénation de l’eau et servent de parasols géants pour les poissons lors des épisodes de canicule.

Si la mairie de Toulouse a décidé d’enlever les renoncules aquatiques qui s’accumulent au niveau du Pont-Neuf, ce n’est pas pour des raisons esthétiques. Mais pour permettre le maintien des activités nautiques, notamment de canoë-kayak de Toulouse Plage qui se déroulera sur la Prairie des Filtres du 20 juillet au 27 août.

Suivi à l’année

« Un chenal de navigation est ainsi préservé au niveau de la Prairie des Filtres », assure le Capitole qui cible ces opérations. Il y en aura tout au long de cet été à l’aide de râteaux et fourches utilisés depuis un bateau.

Chaque année, un suivi et une cartographie de ces herbiers sont réalisés pour connaître les espèces présentes dans la Garonne.