Toulouse: A peine sorti de prison, il pique le portable de l'élue municipale

FAITS DIVERS Un pickpocket de 28 ans à peine sorti de prison n’a rien trouvé de mieux que de tenter de piquer le téléphone d’une élue de la mairie de Toulouse lors d’un rassemblement public…

H.M.

— 

Un vol de sac à main. Illustration.
Un vol de sac à main. Illustration. — Brandel - WPA - Sipa

Il venait de purger deux mois de prison ferme pour un vol de téléphone. Il en a pris pour deux mois de plus, pour le même motif, la dimension « people » en prime.

>> A lire aussi : Il enferme le voleur dans la voiture qu'il fouillait et appelle la police

Selon La Dépêche du Midi, un homme de 28 ans a été condamné mercredi en comparution immédiate par le tribunal correctionnel de Toulouse pour avoir glissé sa main dans le sac de Julie Escudier, conseillère municipale déléguée au Capitole. Les faits se sont produits lors d’un rassemblement public dans le quartier Arnaud-Bernard, au centre-ville de Toulouse.

Simple accident ?

L’homme comptait s’emparer du téléphone portable de l’élue. Mais celle-ci a senti l’intrusion et a attrapé le voleur par le poignet. Le pickpocket s’est enfui sans demander son reste mais il a été identifié grâce à la vidéosurveillance, arrêté deux jours plus tard et reconnu par sa victime.

A tribunal, le prévenu a eu une tout autre version de l’histoire. Il a expliqué qu’il avait percuté « la dame » par accident avec son vélo, faisant tomber son téléphone. Il n’a pas convaincu et a repris immédiatement le chemin de la prison.