VIDEO. Toulouse: La success story musicale de trois sœurs déchaîne le Web

MUSIQUE Elles sont sœurs, autodidactes, et cartonnent sur les réseaux sociaux en réinterprétant des tubes. Le groupe toulousain Aöme et ses bonnes vibrations font le buzz…

Lucie Mayoral

— 

Jade, Léana et Lynn, les trois sœurs toulousaine du groupe Aöme.
Jade, Léana et Lynn, les trois sœurs toulousaine du groupe Aöme. — Florian Gilbon
  • Trois sœurs, dont des jumelles, forment le groupe toulousain Aöme
  • Elles se sont spécialisées dans les « covers » de tubes
  • Elles cartonnent sur la Toile

Elles s’appellent Léana, Jade et Lynn ; elles ont respectivement 19 et 15 ans pour les jumelles et cartonnent en frôlant régulièrement le million de vues sur les réseaux sociaux. Le concept ? Reprendre à leur manière et à leur rythme des chansons qu’elles aiment particulièrement : « Ce sont des chansons que nous écoutons beaucoup, qui nous font plaisir. On adorait les chanter entre nous, c’était donc devenu évident de les partager. »

Les talents musicaux sont sûrement dans les gènes… Avec des « covers » d’Ed Sheeran (Shape of You) ou encore de Sia (The Greatest), Aöme envoûte son public. Les trois sœurs apportent leurs grains de voix à la fois si similaires et tellement différents et rendent leurs prouesses attachantes.

Mini-instruments

Elles s’accompagnent à chacun de leur clip de mini-instruments : Pad, ukulélé ou encore petits claviers. Et pour couronner le tout, les jeunes filles ont appris par elles-mêmes : « On est totalement autodidactes et on aime apprendre et s’amuser avec divers petits instruments simples, faciles à utiliser et à la portée de tous ! », confient les Toulousaines.

Lynn, l’une des jumelles, avait récemment fait une apparition à la télévision avec The Voice Kids en septembre 2016. Et de là, tout s’est bien goupillé pour le trio, la rencontre avec des managers, l’officialisation du groupe fin 2016 puis le succès pour couronner le tout.

Une harmonie fraternelle

Aöme est né de l’amour fraternel qui existe entre les trois sœurs. « On cherchait un nom qui nous porte et qui fasse du bien quand on le prononce. Aöme vient de la syllabe « Om » qui symbolise une vibration, le son primaire de l’univers. C’est un mot qui possède beaucoup de significations et on en trouve encore », expliquent les trois sœurs.

De plus, pour symboliser leur parfaite entente, les sœurs arborent un collier pour chacune de leur prestation : « Notre collier est un détail visuel que l’on aime toutes les trois, un « lien commun » ! Un petit clin d’œil au public pour symboliser notre unité. »