Toulouse: Ils conçoivent le micro qui écoutera Mars pour la première fois

SCIENCES Depuis deux ans, des étudiants de l’ISAE-Supaéro planchent sur ce micro, installé sur la caméra laser toulousaine SuperCam, pour écouter Mars pour la première fois…

Julie Rimbert

— 

Le nouveau Rover, qui sera envoyé sur Mars par la Nasa en 2020, sera doté d'un micro.
Le nouveau Rover, qui sera envoyé sur Mars par la Nasa en 2020, sera doté d'un micro. — NASA/JPL-Caltech
  • Le nouveau rover qui s’envolera sur Mars en 2020 sera doté d’une caméra laser équipée d’un micro
  • Ce micro, développé par les scientifiques toulousains, étudiera le vent, le son du rover et la dureté des roches analysées par la caméra laser
  • La mission qui doit transporter ce nouveau rover décollera de la Terre en juillet 2020 pour un atterrissage sur Mars en février 2021

Il sera les oreilles du nouveau rover que la NASA enverra en 2020 sur la planète Mars. Depuis deux ans, des scientifiques toulousains planchent sur un micro qui sera installé sur la nouvelle caméra laser SuperCam, capable d’analyser les roches martiennes à distance.

L’environnement sonore martien inconnu

C’est la première fois que l’environnement sonore sur la planète rouge sera étudié. « C’est un projet qui a été déjà envisagé par deux fois mais cela n’a jamais abouti en tant que projet scientifique, explique Sylvestre Maurice, astronome à l’Institut de recherche en astrophysique et planétologie (IRAP), de l’université Toulouse III-CNRS-CNES. Ce micro, installé sur le haut du laser pourra nous donner des informations sur les vents sur Mars, enregistrer le son du laser quand il tire sur des roches afin de déterminer leur dureté et enfin d’entendre les bruits du rover et diagnostiquer l’état du matériel ».

>> A lire aussi : Mars 2020, le successeur de Curiosity est en cours d'élaboration

Sur la planète rouge, l’atmosphère et la pression étant différentes de celles de la Terre, personne ne connaît l’environnement sonore. La basse pression martienne, équivalent à 1/100e de celle de la Terre, associée à la présence de dioxyde de carbonne, coupe les hautes fréquences. C’est donc un monde inconnu que les scientifiques espèrent percer.

Le nouveau rover est équipé de divers instruments, dont le micro développé par une équipe française.
Le nouveau rover est équipé de divers instruments, dont le micro développé par une équipe française. - NASA

Supporter les radiations et vibrations

Ce projet de micro mené en collaboration avec l’IRAP, la NASA et le CNES est réalisé par une équipe de l’ISAE-Supéaro, dont des étudiants de deuxième année. « C’est la première fois que nous allons mettre du son sur les images de Mars, souligne David Mimoun, enseignant-chercheur à l’établissement toulousain et responsable scientifique du Mars Microphone. Connaître le son va par exemple nous aider à différencier les roches qui ont vu de l’eau ou pas. Ce micro est testé pour résister aux vibrations, aux radiations et aux températures qui peuvent aller jusqu’à -120 degrés. » Le micro a déjà été testé dans un tunnel au Danemark, simulant les conditions sur Mars.

La SuperCam est le seul instrument de cette mission réalisée par une équipe française. La première maquette du nouveau rover et de sa nouvelle caméra laser sera exposée lors du Salon du Bourget. La mission qui doit transporter ce nouveau rover décollera de la Terre en juillet 2020 pour un atterrissage sur Mars en février 2021.