Haute-Garonne: Retranchée chez elle avec un fusil, une femme de 72 ans interpellée par le GIGN

FAITS DIVERS Après être sortie avec un fusil dans la rue, mercredi, une habitante de Plaisance-du-Touch s’est retranchée chez elle avant d’être interpellée en pleine nuit par le GIGN…

B.C.
— 
Des membres de l'unité d'élite, le GIGN, lors d'un exercice. (Illustration)
Des membres de l'unité d'élite, le GIGN, lors d'un exercice. (Illustration) — Michel Medina/AP/SIPA

La commune de Plaisance-du-Touch, à l’ouest de Toulouse, était sous tension mercredi après-midi. Une habitante de 72 ans s’est retranchée chez elle avec son fusil. En fin de matinée elle était sortie dans la rue avec son arme à la main, vraisemblablement très énervée par les travaux d’un voisin, relate France Bleu Toulouse.

Alertés, les gendarmes se sont rapidement rendus sur place. Mais la septuagénaire s’était retranchée chez elle. Un périmètre de sécurité a été mis en place autour de la maison et les voisins confinés chez eux.

Examens psychiatriques

Si en début de soirée, elle est sortie sur le perron de sa maison pour discuter avec les militaires, il a fallu attendre 3 h 45 pour trouver une issue à cette affaire. Le GIGN, l’unité d’élite de la gendarmerie est intervenu alors qu’elle se trouvait sur son balcon.

Elle a été hospitalisée à l’hôpital Purpan pour subir des examens psychiatriques.