Aude: Le député-maire de Limoux porte plainte après la diffusion d'une sex-tape

FAITS DIVERS Jean-Paul Dupré, maire de la commune de Limoux, est dans de sales draps...

F.L.
— 
Limoux, dans l'Aude.
Limoux, dans l'Aude. — Google map

L’histoire met en émoi depuis jeudi la commune de Limoux située dans le département de l’Aude. La diffusion d’une sex-tape, qui met en cause Jean-Paul Dupré, le député-maire (PS) de la ville, fait scandale. Comme le rapporte l’Indépendant, l’histoire a débuté jeudi par la mise en ligne sur Youtube d’une vidéo enregistrée face caméra par Boris Le Lay, un homme bien connu de la justice.

Déjà condamné à deux reprises à de la prison ferme par le tribunal de Quimper pour « provocation à la haine raciale », il devait de nouveau comparaître jeudi pour « menaces de mort » à l’encontre de plusieurs personnes mais ne s’est pas présenté à l’audience.

Plusieurs documents dévoilés

Dans sa vidéo, l’individu explique être victime d’un complot liant les juges et le parti socialiste de Bretagne. C’est pour cela qu’il décide de faire des révélations sur le socialiste Jean-Paul Dupré, député-maire de Limoux.

En dévoilant des documents comme la bande-son d’une conversation téléphonique, des échanges de SMS, des relevés bancaires mais aussi des vidéos intimes, il accuse le maire d’avoir eu une liaison avec une femme mariée à qui il aurait procuré un travail et proposé de l’argent pour qu’elle ne diffuse pas leurs vidéos intimes.

Face à ces accusations, le premier édile a décidé de porter plainte contre un couple de Limouxins, contre un hébergeur de sites internet pornographiques et contre « toute personne participant à la diffusion » des images en question.