Des crânes sortis de leurs cercueils et des squelettes volés dans un cimetière de l’Aude

FAITS DIVERS Deux cercueils du cimetière de Capendu, dans l’Aude, ont été éventrés. Les profanateurs ont sorti les crânes et volés les ossements des défunts…

B.C. avec AFP

— 

Le cimetière de Capendu, dans l'Aude, où des tombes ont été profanées dans la nuit du 30 au 31 mai 2017.
Le cimetière de Capendu, dans l'Aude, où des tombes ont été profanées dans la nuit du 30 au 31 mai 2017. — Google Maps

Une habitante de Capendu, dans l’Aude, a fait une macabre découverte ce mercredi matin alors qu’elle se rendait au cimetière de la commune pour se recueillir. En arrivant à proximité du site, à la sortie du village, elle est tombée sur deux crânes « posés de manière ostensible ».

La scène d’horreur ne s’est pas arrêtée là. A l’intérieur du cimetière, un caveau était ouvert et les deux cercueils qu’il renfermait étaient fracassés et éventrés à coups de pied de biche ou de masse, ont indiqué les gendarmes de l’Aude. Les auteurs de cet acte de vandalisme ont vidé la tombe et volé les squelettes des défunts.

Caveau d’un couple d’origine espagnole

Pour l’heure, les militaires ne privilégient aucune hypothèse, mais écartent a priori la profanation à caractère raciste ou religieux en raison d’absence d’inscription sur la sépulture. Les faits se seraient produits dans la nuit de mardi à mercredi.

Le caveau visé par la profanation appartient à une famille d’origine espagnole qui a quitté la région depuis plusieurs années. Les tombes étaient celles d’un couple dont le dernier défunt a été enterré il y a 17 ans.

>> A lire aussi : Des tombes profanées dans un cimetière de l'Aude

Des techniciens en identification criminelle se sont rendus sur place et l’enquête a été confiée à la brigade de gendarmerie de Trèbes, la brigade de recherche de Carcassonne.