En Haute-Garonne, l’économie se porte mieux, la preuve : 13.000 entreprises ont été créées l’an dernier

ECONOMIE L’Insee vient de publier le bilan économique de la région Occitanie. Il confirme une embellie pour l’économie régionale qui se traduit par une hausse du nombre de création d’entreprises…

B.C.

— 

Tribunal de commerce de Toulouse. Toulouse.
Tribunal de commerce de Toulouse. Toulouse. — FRED SCHEIBER
  • 52.500 entreprises ont été créées en Occitanie en 2016, soit une progression de 3 % comparé à 2015
  • Parallèlement, le nombre de défaillances d’entreprises chute. En Haute-Garonne, cette baisse est de 10,6 % sur 2016, soit 1.144 entreprises concernées.

Ce n’est pas encore l’euphorie, mais de nombreux indicateurs sont repassés au vert en Occitanie côté économie. C’est en tout cas le constat dressé par l’Insee dans son bilan économique de l’année 2016.

>> A lire aussi : Plus de 185.000 emplois créés en 2016, du jamais vu depuis 2007

Les statisticiens décrivent une embellie au niveau régional qui se traduit par la création de 23.800 emplois sur les treize départements d’Occitanie, dont les deux tiers en Haute-Garonne. Les services aux entreprises ou encore l’aérospatiale sont des moteurs.

Baisse du nombre de défaillances

Et le nombre de créations de sociétés s’en trouve directement impacté. « En 2016, 52.500 entreprises se sont créées en Occitanie, c’est un redémarrage pour la région avec une progression de 3 % après la baisse de 6 % observée en 2015 », relève l’Institut. Et c’est particulièrement vrai en Haute-Garonne puisque ce nombre augmente de 8,4 %, soit 13.034 créations nettes d’entreprises sur l’année, quand cette hausse est de 3,4 % sur l’ensemble de la région.

Parallèlement, le nombre de défaillances est en chute puisque ce chiffre a baissé de 9 % sur l’Occitanie en 2016, avec 5.400 cas jugés. En Haute-Garonne, cette baisse est de 10,6 % sur l’année, soit 1.144 entreprises concernées.

Une tendance qui se poursuit selon les statistiques publiées par le tribunal de commerce de Toulouse. Entre le 1er janvier et le 30 avril 2017, 393 sociétés ont fait l’objet d’une procédure de sauvegarde, redressement ou liquidation judiciaire, soit 20,87 % de moins qu’en 2016.