Législatives: Dans le Lot, la majorité présidentielle crée des remous à gauche

POLITIQUE Les candidats de la gauche doivent composer avec la majorité présidentielle…

B.C.

— 

Des bulletins de vote ans une urne.
Des bulletins de vote ans une urne. — M.Libert/20 Minutes

Terre ancrée à gauche, le Lot a voté à 72.18 % pour Emmanuel Macron au second tour de l’élection présidentielle. Si dans les deux circonscriptions, les candidats officiellement investis par le Parti socialiste font figure de favoris, leur parcours n’est pas un chemin tout tracé.

Scission à gauche dans la 2e circonscription. Candidate à sa succession dans la première circonscription, la PRG Dominique Orliac a indiqué clairement que sa candidature s’inscrivait dans la majorité présidentielle. De quoi susciter la colère chez certains militants socialistes qui ont, du coup, décidé de s’impliquer dans la candidature de l’écologiste Mathieu Ebbesen-Goudin.

>> A lire aussi : Législatives: Age, sexe, profession... On a épluché la liste des 7.881 candidats

Dominique Orliac devra composer avec la présence du candidat officiel de la République en marche, Sébastien Maurel, des candidats Lutte ouvrière, de la France insoumise et communiste à sa gauche. De l’autre côté de l’échiquier, le centriste Michel Roumégoux a finalement renoncé à se présenter. Une absence qui fait les affaires d’Aurélien Pradié (LR), toute comme la dispersion à gauche.

>> Les résultats du premier tour de la présidentielle dans la 1re circonscription du Lot

La succession de Jean Launay. Elu depuis 1998, le député PS Jean Launay avait annoncé de longue date qu’il ne se représenterait pas pour un cinquième mandat. Si cela avait été le cas, il l’aurait certainement fait sous la bannière « majorité présidentielle ». Ce dernier a rejoint le mouvement d’Emmanuel Macron et fait même partie de la commission d’investiture de LREM.

La question est donc de savoir si les électeurs de la 2e circonscription suivront le mouvement ou porteront, comme de coutume, leurs voix sur le candidat socialiste, Vincent Labarthe, vice-président de la Région en charge de l’agriculture. Il sera chahuté à gauche par le candidat de la France insoumise. A droite, il aura face à lui le candidat malheureux à la mairie de Cahors, Roland Hureaux et une représentante du Front national.

>> Les résultats du premier tour de la présidentielle dans la 2e circonscription du Lot