Toulouse: Un identitaire écope de 30 mois dont un an avec sursis pour avoir frappé un étudiant

JUSTICE Matthieu Clique a été condamné mardi à 30 mois de prison dont 12 avec sursis pour avoir frappé en 2012 un étudiant chilien en marge d’une rixe entre extrême gauche et extrême droite…

B.C.

— 

Avocat devant l'entrŽe du Palais de Justice. 15/09/2010 Toulouse
Avocat devant l'entrŽe du Palais de Justice. 15/09/2010 Toulouse — FrŽdŽric Scheiber/20MINUTES
  • L’ancien leader du Bloc identitaire de Toulouse a été condamné ce mardi à trente mois de prison dont douze avec sursis par le tribunal correctionnel de Toulouse.
  • Il a été reconnu coupable d’avoir frappé en 2012 un étudiant chilien et de l’avoir grièvement blessé lors d’une rixe entre militants d’extrême gauche et d’extrême droite.

Trente mois de prison dont douze avec sursis. C’est la peine dont a écopé mardi Matthieu Clique, un membre de la mouvance identitaire, pour avoir frappé un étudiant chilien dans la nuit du 30 mars au 1er avril 2012.

>> A lire aussi : Toulouse. Un identitaire à la barre pour avoir blessé grièvement un étudiant en 2012

A l’époque, les tensions entre extrême gauche et extrême droite étaient récurrentes à Toulouse depuis l’installation d’un local géré par le Bloc identitaire. La nuit des faits, une rixe avait dégénéré. Un étudiant chilien avait été frappé, puis hospitalisé dans un état critique. Plusieurs années après, Andres P. garde encore des séquelles de cet accident.

Interdiction de séjour à Toulouse

Soupçonné d’être l’auteur du coup, l’ancien leader du mouvement identitaire toulousain, Matthieu Clique, a nié lors de son procès devant le tribunal correctionnel de Toulouse, le 27 avril dernier. Mais les juges n’ont pas retenu ses arguments, préférant croire les témoignages qui l’ont désigné.

Le tribunal l’a aussi condamné à une interdiction de séjour à Toulouse de cinq ans, mais aussi au remboursement de la Sécurité sociale pour un montant de 42 106 euros ainsi que 3 400 euros de frais présentés par une assurance.