Metz–TFC: Objectif raté, Braithwaite débloqué, Trejo remplaçant… Ce qu’il faut retenir de ce nul

FOOTBALL Malgré de grosses occasions, Toulouse a dû se contenter d’un seul point ramené de Metz, ce dimanche soir…

Nicolas Stival

— 

Duel acrobatique entre l'attaquant du TFC Andy Delort et un défenseur messin, lors du match de Ligue 1 à Metz, le 14 mai 2017.
Duel acrobatique entre l'attaquant du TFC Andy Delort et un défenseur messin, lors du match de Ligue 1 à Metz, le 14 mai 2017. — J.-C. Verhaegen
  • Toulouse aurait pu enfin renouer avec la victoire à Metz, sans un échec sur un penalty et un tir sur le poteau
  • Onzième de Ligue 1, le TFC ne peut plus viser plus haut, quel que soit le résultat de son dernier match contre Dijon

Un an pile après l’exploit à Angers (2-3), qui avait scellé son improbable maintien en Ligue 1, le TFC a disputé un match avec beaucoup moins d’enjeux ce dimanche soir (1-1). Un duel sans pression entre des équipes déjà maintenues, mais pas dénué d’enseignements.

>> A lire aussi : Ligue 1: Monaco est (presque) champion... Bastia reste en vie... Revivez le multiplex avec nous...

Toulouse ne passe toujours pas la quatrième en 2017

Pour son 19e match de l’année civile, toutes compétitions confondues, la formation de Pascal Dupraz a longtemps cru tenir sa quatrième victoire (seulement). Mais le jeune et percutant Ismaïla Sarr (19 ans), auteur de l’égalisation messine (66e), puis le gardien Eiji Kawashima, décisif sur un penalty tiré par Andy Delort (80e), et enfin le poteau du portier japonais sur une tentative de Martin Braithwaite (86e), en ont décidé autrement…

Il ne reste plus qu’une rencontre au TFC, samedi au Stadium contre Dijon, pour renouer avec un succès qui le fuit depuis le 2 avril, à Montpellier (0-1). D'ores et déjà, l’objectif avoué de terminer dans les dix premiers s’avère inaccessible. Onzième, Toulouse se retrouve à égalité de points avec Lille, Angers et Metz. En cas d’échec face à des Bourguignons (16es) qui joueront leur survie, les Violets pourraient même finir l’exercice à la quatorzième place. Pas bon pour le moral, ni pour les finances…

Martin Braithwaite débloqué, trois mois après

Il attendait ça depuis un doublé contre Bastia, le 11 février (4-1). Martin Braithwaite a marqué à Saint-Symphorien. Le capitaine toulousain a repris de près un bon centre de Corentin Jean, à la suite d’un ballon récupèré par Andy Delort dans les pieds du défenseur messin Simon Falette. Décalé sur l’aile gauche  depuis l’arrivée de l’ancien avant-centre des Tigres de Monterrey, en janvier, l’international danois ne goûte guère ce positionnement.

Mais, avant de changer d’horizon cet été, Braithwaite a assis sa place de meilleur buteur du club en égalant son total de l’an dernier, qu’il aurait pu dépasser s’il n’avait pas trouvé le poteau gauche de Kawashima en fin de match.

>> A lire aussi : TFC: 1.000 euros par but... Martin Braithwaite veut continuer à jouer les Pères Noël

Oscar Trejo laissé sur le banc, sanction ou « simple » choix sportif

Maillon essentiel du jeu toulousain, Oscar Trejo n’a disputé que les 20 dernières minutes du match ce dimanche, en entrant à la place d’Ola Toivonen. Laissé sur le banc, le meneur argentin paie peut-être son très probable départ cet été, au terme de son contrat, alors que le TFC, Dupraz en tête, souhaitait plus que tout le conserver…

En l’absence des axiaux Alexis Blin et Somalia (blessés), l’entraîneur toulousain a préféré offrir une cinquième apparition cette saison en L1 à Ibrahim Sangaré. Le jeune et solide milieu défensif ivoirien (19 ans), à créditer d’une bonne prestation, n’avait plus joué en équipe première depuis le 4 décembre à Nice (3-0).