Des passagers coincés toute la nuit à l’aéroport de Blagnac à cause d'une panne... à Lisbonne

AEROPORT Des passagers à destination de Lisbonne ont passé la nuit dans l’aérogare de Toulouse-Blagnac après l’annulation de leur vol. La visite papale un temps évoqué n’est pas à l’origine de l’incident…

B.C.

— 

Des clients toulousains de la compagnie Ryanair, le 7 septembre 2016.
Des clients toulousains de la compagnie Ryanair, le 7 septembre 2016. — B. Colin / 20 Minutes

Plusieurs dizaines de personnes qui devaient s’envoler mercredi soir pour Lisbonne ont passé la nuit bloquées dans l’aérogare de Toulouse-Blagnac.

Si certains de ces passagers ont pris la décision de rentrer chez eux, d’autres étaient toujours jeudi matin dans l’attente d’un nouveau vol proposé par la compagnie Ryanair dont le vol a été annulé.

>> A lire aussi : Leur avion cloué au sol, des passagers bloqués depuis plus de 24 heures à Toulouse et Malaga

Mais les voyageurs toulousains ne sont pas les seuls à subir ce sort-là. De nombreux passagers étaient aussi coincés dans la capitale portugaise.

Le Pape ou la panne 

Selon les informations glanées dans un premier temps par la direction de l’aéroport Toulouse-Blagnac, ces annulations auraient été occasionnées par une visite du Pape François à Fatima, au Portugal, les 12 et 13 mai.

Du côté de la compagnie TAP Portugal, dont les passagers au départ et à l’arrivée de Lisbonne sont aussi victimes de nombreux désagréments, on évoque une autre cause pour ces annulations : une panne dans le circuit d’alimentation de fuel de l’aéroport.

Et c’est bien ce que confirme la compagnie Ryanair. « En raison d’une interruption du système de ravitaillement en kérosène à l’aéroport de Lisbonne la nuit dernière, nous regrettons que nous ayons été forcés d’annuler un certain nombre de vols depuis/vers Lisbonne. Tous les clients concernés ont été contactés par courrier électronique et par SMS et ont été informés de leurs options d’un remboursement intégral, d’un transfert gratuit sur le prochain vol disponible ou d’un transfert gratuit sur une autre destination, en pleine conformité avec la législation EU261 », indique la compagnie irlandaise.