Toulouse: L'ex-discothèque du Ramier (encore) ravagée par un incendie

FAITS DIVERS Fermée et squattée depuis un premier incendie, l’ex-discothèque Studio One, sur l’Ile du Ramier, a encore été ravagée par les flammes dimanche soir…

Helene Menal

— 

Le premier incendie de la discothèque Studio One, le 26 novembre 2013. Archives
Le premier incendie de la discothèque Studio One, le 26 novembre 2013. Archives — FRED SCHEIBER

Rebelote. Dimanche soir, vers 22 heures, les pompiers ont été appelés sur l'île du Ramier, à Toulouse, pour éteindre les flammes qui ravageaient le bâtiment de l’ex-discothèque Studio One, fermée depuis un incendie criminel en novembre 2013.

SelonFrance 3 Occitanie, le bâtiment était squatté par une dizaine de personnes, d’origine roumaine et bulgare. Elles ont pu évacuer les lieux sans être blessées. Une enquête a été ouverte pour déterminer les causes du sinistre.

>> A lire aussi : Une discothèque défoncée à la voiture bélier et incendiée

Le premier incendie avait été particulièrement spectaculaire puisque des hommes cagoulés avaient forcé l’entrée de la discothèque en voitures-béliers avant de jeter des engins incendiaires.

Le bâtiment devait rasé de toute façon

Ce deuxième embrasement ne changera pas l’avenir du site. La mairie avait de toute façon décidé de ne pas relouer le complexe et de raser le bâtiment pour le remplacer par un « théâtre de verdure ». Ces travaux doivent donner le coup d’envoi à l’aménagement d’un « Central Park » toulousain en bord de Garonne, une fois que le Parc des Expos aura déménagé du côté de Beauzelle.