Gers: Il fait sa procuration au commissariat, on lui tend un stylo «Marine Le Pen»

PRESIDENTIELLE La neutralité républicaine n’était pas vraiment à l’ordre du jour quand un électeur a rempli sa procuration au commissariat d’Auch mardi…

H.M.

— 

Un électeur dans un commissariat. Illustration
Un électeur dans un commissariat. Illustration — C. Villemain - 20 Minutes

Grosse boulette au commissariat d’Auch, dans le Gers, mardi matin. La Dépêche du Midi raconte l’épisode surréaliste qu’a vécu un trentenaire venu faire une procuration pour le second tour.

>> A lire aussi : Présidentielle: Humour, sang-froid... Ils nous racontent leur débat face à Le Pen et Macron

La personne qui l’a reçu a commencé à remplir le formulaire quand un détail a attiré l’attention de l’électeur : il aperçoit le nom «Marine » sur le stylo utilisé par le fonctionnaire. Quand son tour vient de finaliser la procuration, on lui tend le stylo et, là, plus de doute, il s’agit bien d’un goodie de propagande pour la candidate du FN.

Plates excuses

Le citoyen s’émeut du peu de cas qu’on fait de la neutralité républicaine dans un commissariat. Il s’en ouvre à une gradée qui finit, au nom du commissariat, par lui présenter ses plus plates excuses.

Toujours selon le quotidien régional, une « enquête » va être menée pour savoir comment ce stylo partisan a pu atterrir à l’accueil des procurations et des sanctions disciplinaires ne sont pas exclues.