Aude: Elle décapite le diable de l'église de Rennes-le-Chateau

FAITS DIVERS Dimanche, une jeune femme a frappé à coups de hache le célèbre diable Asmodée de l’église de Rennes-le-Château, dans l’Aude…

B.C.

— 

Le diable Asmodée supportant un bénétier se trouve à l'entrée de l'église Sainte Marie-Madeleine de Rennes-le-Chateau.
Le diable Asmodée supportant un bénétier se trouve à l'entrée de l'église Sainte Marie-Madeleine de Rennes-le-Chateau. — MARY EVANS/SIPA

Dimanche matin, vêtue d’une longue cape blanche et d’un masque vénitien, une jeune femme a frappé à coups de hache le célèbre bénitier de l’église de Rennes-le-Château, dans l’Aude, qui représente le diable.

>> A lire aussi : Les secrets de l'abbé saunière

Peu avant midi, elle s’est introduite dans le lieu de culte et elle a décapité cette statue d’Asmodée, lui a coupé le bras, et a donné des coups au bas-relief de l’autel relate Midi-Libre. Selon le quotidien régional, elle aurait aussi déposé un coran et indiqué au maire de la commune qu’il s’agissait d’un jour d’élection en France alors qu’en Syrie « l’Occident bombarde et tue des enfants » et aurait dit aux personnes présentes «vous êtes tous des mécréants».

Interpellée par les gendarmes

Avertis, les gendarmes ont interpellé la jeune femme et, par précaution, les démineurs sont intervenus. Si dans cette commune, les habitants sont habitués à croiser toute sorte de personnes farfelues, à la recherche du trésor de l’abbé Bérenger Saunière ou d’une trace du Prieuré de Sion, ils ont été choqués dimanche par cet acte de vandalisme prémédité.