Envois de SMS, commerce avec l'Argentine... Le futur retraité Thierry Dusautoir ne va pas s'ennuyer

RUGBY Thierry Dusautoir a annoncé ce mercredi sa retraite sportive en fin de saison. Le capitaine du Stade Toulousain prépare depuis longtemps sa reconversion…

Nicolas Stival

— 

L'ancien capitaine du XV de France Thierry Dusautoir annonce sa retraite sportive en fin de saison, le 19 avril 2017 au stade Ernest-Wallon de Toulouse.
L'ancien capitaine du XV de France Thierry Dusautoir annonce sa retraite sportive en fin de saison, le 19 avril 2017 au stade Ernest-Wallon de Toulouse. — N. Stival / 20 Minutes

De ses débuts à Trélissac, en Dordogne, à ses derniers feux avec le Stade Toulousain, en passant par son épopée en Bleu, Thierry Dusautoir a d’abord balayé deux décennies de son histoire personnelle, ce mercredi matin à Ernest-Wallon. L’ancien capitaine du XV de France, parfois au bord des larmes, a tenu à remercier les personnes qui ont compté dans son parcours exemplaire. Et puis, l’annonce attendue est tombée : le « Dark Destroyer » remisera au placard sa panoplie de plaqueur fou au terme de cette saison.

>> A lire aussi : VIDEO. Thierry Dusautoir prend sa retraite… Les cinq grands moments d’une superbe carrière

« C’est le résultat d’un long cheminement, confie le troisième ligne aile de 35 ans. J’ai toujours eu mon après-carrière à l’esprit. Pour moi, le rugby ne reste qu’une période de ma vie, même si elle est très importante. » Représentant de l’espèce des rugbymen très diplômés, qui tendent à devenir aussi rares que les desmans des Pyrénées, Dusautoir est ingénieur en chimie des matériaux depuis 2005. Ce n’est pourtant pas dans ce secteur qu’il compte se reconvertir.

L’ex-international aux 80 sélections, dont 56 capitanats (un record), va s’investir dans l’avenir des deux entreprises dont il est déjà actionnaire. MS Innovations, née voici huit ans à Nice, chapeaute AllMySMS. com, plate-forme d’envois de SMS pour les sociétés. Gérant de la boîte et ami de Dusautoir, César Camy était ainsi présent à ses côtés ce mercredi à Ernest-Wallon.

Quant à South Market Group, créée en 2015, « il s’agit d’une entreprise d’import-export de produits alimentaires argentins, des fruits surtout, mais aussi du poisson et de la viande, à destination de supermarchés, de grossistes et d’importateurs » explique le Toulousain, dont l’épouse est argentine. « Maintenant que j’ai plus de temps à consacrer à la société, elle va prendre de l’ampleur », poursuit-il.

« L’appel du pied » du président Bouscatel

Et le rugby dans tout ça ? « Je n’ai pas dit que j’allais couper complètement avec mon sport, mais il me reste encore deux matchs (à Castres, le 29 avril, puis contre Bayonne, le 6 mai en Top 14) et j’ai envie d’en profiter pleinement. » A l’entendre, Dusautoir devrait revenir fréquemment faire un petit coucou à ses futurs ex-coéquipiers. De là à s’impliquer davantage dans le club… « Je lui ai fait un appel du pied en lui rappelant qu’il était ici dans sa famille », s’amuse le président stadiste René Bouscatel.

Consultant TV ? Pourquoi pas

Autre piste de reconversion, en marge de ses sociétés : un poste de consultant sur une chaîne de télé. « Si j’ai des opportunités, j’écouterai », assure Dusautoir, pas forcément le plus bavard des joueurs. Mais sûrement pas le moins intéressant.