L'insecticide s'appelle coccinelle

S. A. - ©2008 20 minutes

— 

Des abris destinés aux coccinelles en hibernation ont récemment vu le jour dans cinq jardins publics de la ville. Ces insectes sont utilisés depuis deux ans par les jardiniers des espaces verts pour protéger les végétaux contre les pucerons : quelque 10 000 de ces bestioles ont été lâchées en 2007 dans la ville. « C'est une lutte efficace qui évite de faire appel à un traitement chimique. Les coccinelles et les larves d'adalia bipunctata sont capables de manger une centaine de pucerons par jour », explique Daniel Assemat, contrôleur de travaux chargé de la protection biologique intégrée. Avant d'ajouter « Cette année, nous allons lâcher des chrysopes, ce sont des mouches qui mangent également beaucoup de pucerons à l'état larvaire. » Des colonies de « bêtes à bon Dieu » sont également implantées dans certaines allées de la ville pour protéger les tilleuls.