Toulouse: Des nouveaux tickets et des hausses de tarif dans les transports en commun

TRANSPORTS Les tickets et tarifsTisséo vont évoluer le 3 juillet. Avec de bonnes nouvelles, et des moins bonnes pour le porte-monnaie…

Hélène Ménal
— 
Une passagère qui valide dans le métro de Toulouse. Illustration
Une passagère qui valide dans le métro de Toulouse. Illustration — A. GELEBART / 20 MINUTES

Usagers de Tisséo, à vos calculettes ! Une petite révolution se prépare pour le 3 juillet, avec l’arrivée d’une nouvelle tarification et de nouveaux tickets.

Un ticket antipollution. La bonne nouvelle, c’est que la grille sera plus respirable. Grâce notamment à la disparition de titres plutôt abscons et par conséquent peu utilisés comme le ticket « soirée » ou le ticket « 2 déplacements Journée » (si, si, ils existaient).

Un petit nouveau fait en revanche son apparition : le ticket spécial pollution. En cas de déclenchement du seuil d’alerte, il permettra de voyager toute la journée sur tout le réseau pour 4 euros. Mais bon, les automobilistes peu habitués aux transports en commun s’apercevront que pour un aller-retour au boulot, le ticket à l’unité (à 1,60 euro) restera plus avantageux.

>> A lire aussi : Toulouse: Et si la nouvelle ligne de métro était vraiment futuriste?

L’achat par SMS. Le ticket dématérialisé, « en vente par SMS », est aussi dans les tuyaux. Il va être expérimenté cet été dans la navette aéroport avec pour objectif de le généraliser dans les bus d’ici la fin de l’année. En montant, il suffira de présenter au conducteur son téléphone mobile affichant le justificatif d’achat.

L’arrivée du fameux tarif solidaire. Le 3 juillet marquera aussi la fin de la gratuité générale sur le réseau pour les chômeurs et plus de 65 ans. Seuls les plus précaires d’entre eux ne paieront pas, les autres devront s’acquitter d’un abonnement mensuel de 10 ou 15 euros en fonction de leurs revenus. Le tarif jeunes à 10 euros par mois est maintenu pour les moins de 26 ans, mais uniquement pour les scolaires ou les étudiants.

>> A lire aussi : Toulouse: Qu'allez-vous payer avec la fin de la gratuité et les tarifs révisés dans les transports?

Des augmentations pour l’abonné lambda. Si les tarifs des tickets à l’unité et du très couru titre « 10 déplacements » ne changent pas cette année, l’abonné ni jeune ni dans l’âge d’or va devoir payer davantage. L’abonnement 31 jours passe de 46,80 à 50 euros et l’abonnement annuel mensualisé de 39 à 41,60 euros par mois…