Tir sur un passant: Le TFC renvoie Odsonne Edouard au PSG, un autre jeune joueur licencié

FOOTBALL Sur RMC Sport, le président du TFC Olivier Sadran a annoncé qu’Odsonne Edouard, prêté par le PSG, allait repartir à Paris. Mathieu Cafaro, impliqué dans la même affaire de tir sur un passant, va être licencié…

N.S. avec AFP
— 
L'attaquant du TFC Odsonne Edouard contre Nancy en Ligue 1, le 17 décembre 2016 au Stadium de Toulouse.
L'attaquant du TFC Odsonne Edouard contre Nancy en Ligue 1, le 17 décembre 2016 au Stadium de Toulouse. — R. Gabalda / AFP

Le prêt d’Odsonne Edouard au TFC aura donc tourné au fiasco. Peu convaincant sur le terrain depuis le début de saison (un but en 16 matchs de Ligue 1), l’attaquant sous contrat avec le PSG va retrouver son club formateur plus tôt que prévu. Le président toulousain Olivier Sadran a annoncé sur RMC Sport a déclaré que l’international des moins de 19 ans ne jouerait plus à Toulouse et qu’il repartait à Paris.



Convoqué devant le tribunal correctionnel

Edouard a été placé en garde à vue le 30 mars, pour « violences volontaires avec arme entraînant une ITT inférieure à huit jours ». Il est soupçonné dans une affaire de tir avec un pistolet à bille sur un homme dans le centre de Toulouse, le 11 février, alors qu’il circulait en voiture. Le parquet de Toulouse a requis son placement sous contrôle judiciaire avec versement d’un cautionnement. Le jeune homme de 19 ans est convoqué devant le tribunal correctionnel le 13 juin.

« Ce qu’a fait Odsonne est inadmissible et c’est un scandale », a lâché Sadran, qui indique que le Guyanais était accompagné lors de sa désolante incartade d’un autre joueur, qui « va être licencié ». Il s’agit de Mathieu Cafaro. Le milieu polyvalent de 20 ans, qui a fait quatre petites apparitions en L1, avait signé son premier contrat professionnel de trois saisons avec le TFC en octobre 2016.



Cafaro serait l’auteur du tir

Selon l’avocat d’Edouard, Cafaro a reconnu être l’auteur du tir et innocenté Edouard. « Il s’est dénoncé en tant qu’auteur des faits dans un courrier aux dirigeants du club et au parquet de Toulouse », a indiqué Pierre Le Bonjour, alors que, durant sa garde à vue, Edouard « n’avait pas voulu mettre en cause Mathieu Cafaro », qui n’a pas été entendu par les enquêteurs.

Edouard avait donc reconnu lors de son audition « qu’il était le tireur et qu’il était seul dans la voiture », assure l’avocat alors que la présence de Cafaro est « attestée », selon lui, « par la vidéo surveillance ».