VIDEO. A Toulouse, Claudio Capéo chante pour ceux qui galèrent

SOCIETE Le chanteur Claudio Capéo et son groupe ont partagé un moment avec des bénéficiaires de l’espace social du grand Ramier, à Toulouse…

Béatrice Colin

— 

Claudio Capéo a chanté à l'espace social du Grand Ramier, à Toulouse, avant son concert au Bikini.
Claudio Capéo a chanté à l'espace social du Grand Ramier, à Toulouse, avant son concert au Bikini. — B. Colin / 20 Minutes

Mercredi soir, il jouera à guichets fermés devant un public conquis d’avance. Mais avant de se produire sur la scène toulousaine du Bikini, Claudio Capéo a séduit un autre public, celui qui n’a pas les moyens de débourser le moindre centime pour aller à un concert, et peine déjà à se payer de quoi manger.

Le chanteur révélé par The Voice était à l’espace social du Grand Ramier en début d’après-midi, là où chaque jour 400 à 500 repas sont servis gratuitement par la mairie de Toulouse à des personnes sans abri, des familles en difficultés ou des travailleurs pauvres.

L’artiste y a chanté notamment son titre phare, Un homme debout.

« Il fait si froid dehors le ressentez-vous ? Il fut un temps où j’étais comme vous
Malgré toutes mes galères je reste un homme debout », a-t-il entonné avec son groupe devant un public plus que concerné. Se prêtant au jeu des selfies, il a discuté en toute simplicité avec ceux qui galèrent au quotidien, comme lui fut un temps.

« Pour partager », assure Claudio Capéo

Loin du coup de com', il assure être là « pour partager, pour parler de choses simples ». Et ce n’est pas la première fois qu’il répond à une invitation comme celle lancée par la mairie. « Dès qu’on peut le faire on le fait, ça nous recharge. Nous ne sommes pas là en tant qu’artistes, mais en tant qu’humain », rappelle-t-il simplement.

Eloïse, qui a eu connaissance de la venue de Claudio Capéo grâce à son frère qui fréquente l’espace du Grand Ramier, apprécie. Avec ses deux garçons, c’est la première fois qu’elle voyait « une star dans la réalité ». « C’est bien de venir à la rencontre des gens, certains ne feraient jamais ça », suppose cette mère de famille de Colomiers.

« C’est sûr, ce n’est pas tous les jours qu’on a la chance de voir un concert », renchérit un habitué des lieux.