INFOGRAPHIE. TFC: Les chiffres qui font mal (et un peu peur aussi)

FOOTBALL Auteur d’une saison honnête de Ligue 1, le TFC affiche toutefois quelques statistiques inquiétantes…

Nicolas Stival

— 

L'attaquant toulousain Andy Delort lors de la défaite à Lyon, le 12 mars 2017.
L'attaquant toulousain Andy Delort lors de la défaite à Lyon, le 12 mars 2017. — R. Lafabrègue / AFP

La dynamique du TFC s’est brisée net dimanche à Lyon (4-0), après six rencontres sans défaite. Chez le désormais onzième de Ligue 1, les rêves d’Europe ont pris un sacré coup à neuf journées de la fin du championnat. Et certains chiffres n’incitent pas à envisager autre chose qu’un épilogue en pente douce, beaucoup moins excitant, mais plus rassurant que celui de l’an dernier.

De piètres voyageurs

Quel est le point commun entre Rennes, Dijon, Montpellier, Lorient et le TFC ? Ce sont les cinq seules équipes de L1 à avoir gagné pour l’instant un seul match à l’extérieur cette saison. Pour Toulouse, qui a tout de même obtenu sept nuls loin du Stadium (et concédé sept défaites), la victoire remonte déjà au 20 septembre 2016, avec un doublé de Toivonen à Lille (1-2). Il reste quatre déplacements à la bande à Dupraz pour améliorer ce piètre total d’ici la fin du championnat : Montpellier, Guingamp, Monaco et Metz.

Des attaquants inoffensifs à l’extérieur

Personne n’a fait pire pour l’instant cette saison en Ligue 1 : le TFC n’a marqué que cinq petits buts en 15 matchs à l’extérieur ! A onze reprises, les Violets sont rentrés à Toulouse sans avoir trompé le gardien adverse. Depuis le but d’Andy Delort à Lorient (1-1), ils restent sur 336 minutes sans but loin de chez eux, entre les déplacements à Paris (0-0), Nancy (0-0) et Lyon (4-0). « C'est insuffisant et j’ai du mal à comprendre une telle différence entre nos performances sur l’île du Ramier et dans le reste de la France », constate Pascal Dupraz dans La Dépêche du Midi.

Yago le « bad boy »

Cette saison, Steeve Yago est le recordman de cartons reçus en L1. Dimanche à Lyon, le défenseur toulousain a reçu son douzième avertissement en 20 rencontres. L’international burkinabè ne pourra pas « améliorer » ce total samedi contre Rennes, puisqu’il sera suspendu. Yago devance d’un carton le capitaine bastiais Yannick Cahuzac, grand habitué de la commission de discipline. Mais à la différence du Corse, déjà expulsé quatre fois cette saison, le vice-capitaine du TFC n’a pas reçu le moindre rouge.

Un record collectif d’avertissements (mais pas de cartons rouges)

Yago n’est pas le seul à se faire « cartonner » régulièrement au TFC, qui détient le record d’avertissements en championnat (2,4 par match en moyenne), loin devant Nantes (2,2). Le capitaine Martin Braithwaite, d’ailleurs suspendu à Lyon, y met aussi du sien (sept jaunes). La puissance athlétique de l’équipe ainsi que son jeu basé sur un pressing constant peut expliquer cette propension à se faire punir par l’arbitre. Attention toutefois : le Toulousain est agressif, mais pas violent. Ainsi l’équipe ne totalise que trois cartons rouges en L1 (Jullien, Somalia, Bodiger), loin, très loin de Bastia et de ses 13 expulsions.