Toulouse: Cinq choses à savoir sur l’Occitanie Tower, le futur gratte-ciel

URBANISME L’Occitanie Tower, un «gratte-ciel» verdoyant et enroulé comme un ruban, est le « lauréat pressenti » pour dominer bientôt Matabiau et tout Toulouse du haut de ses 150 mètres….

Helene Menal

— 

L'Occitanie Tower doit être livrée en 2021-2022.
L'Occitanie Tower doit être livrée en 2021-2022. — Studio Libeskind - Compagnie de Phalsbourg

C’est le projet le plus haut perché qu’a jamais eu la Ville rose. Pour remplacer la dent creuse laissée par la destruction du vieux bâtiment du Tri Postal à Matabiau, Toulouse Métropole et SNCF Immobilier ont choisi le gratte-ciel de 150 mètres de haut proposé par le promoteur La Compagnie de Phalsbourg. L’Occitanie Tower devrait être livrée en 2021-2022, devançant l’arrivé du TGV d’environ deux ans. Ce qu’il faut savoir de cette annonce-événement.

Des chiffres à donner le vertige. L’Occitanie Tower mesurera 150 mètres de haut et comptera 40 étages. La surface totale au sol sera de 30.000 m2. A titre de comparaison, la Tour Montparnasse à Paris mesure 210 mètres, et la  Tour Headlight, qu’on aperçoit de la rocade à Labège Innopole, et qui fait pour l’instant office de bâtiment le plus haut de l’agglo mesure… 35 mètres pour 10 étages. L’investissement potentiel s’élève à 130 millions d’euros.

THE « geste architectural ». Le « pitch » parle « d’une forme volontairement sculptée faite de rubans s’enroulant en spirale ». L’un est celui des façades en verre, l’autre supporte des jardins verticaux qui parcourent les niveaux. « Ce projet végétalisé est en dialogue avec le Canal du Midi, dont il renforcera l’attractivité », s’enthousiasme Jean-Luc Moudenc, le maire de Toulouse.

Ce qu’on va y trouver dedans. L’Occitanie Tower doit accueilli 11.000 m2 de bureaux mais aussi « 100 à 120 logements », sans doute parmi le plus prisés de Toulouse. Les deux derniers niveaux seront occupés par un restaurant-bar panoramique. Il y a aura aussi un hôtel Hilton et pour les chalands 2.000 m2 de commerce « dans le socle de la tour ».

Qui est le « lauréat pressenti ». Le projet retenu est celui du promoteur français La compagnie de Phalsbourg. Il s’est associé au cabinet local Cardete & Huet et a fait appel à l’architecte américain de renommée mondiale Daniel Libeskind. On lui doit déjà le musée royal d’Histoire naturelle de Toronto, le musée d’Art moderne de Denver ou encore le schéma directeur du nouveau Wold Trade Center de New York.

La version nocturne de l'Occitanie Tower.
La version nocturne de l'Occitanie Tower. - Studio Liberskind - La Compagnie de Phalsbourg

Et maintenant ? Une « période de négociation exclusive » s’engage pour trois mois avec le promoteur. « Elle portera sur les conditions de l’offre et du projet de partenariat », précisent Toulouse Métropole, SNCF Immobilier et Europolia, le maître d’ouvrage du réaménagement du quartier Matabiau.