Prêté par le TFC, Uros Spajic signe à Anderlecht et laisse un message sympa à son ancien club

FOOTBALL Le défenseur Uros Spajic ne reviendra pas à Toulouse. Le Serbe prêté par le TFC à Anderlecht a signé un contrat de quatre ans avec le club belge…

N.S.

— 

Le défenseur toulousain Uros Spajic tacle l'attaquant parisien Zlatan Ibrahimovic, lors d'un match de Ligue 1 au Parc des Princes, le 28 septembre 2013.
Le défenseur toulousain Uros Spajic tacle l'attaquant parisien Zlatan Ibrahimovic, lors d'un match de Ligue 1 au Parc des Princes, le 28 septembre 2013. — M. Euler / AP / Sipa

Un prêté, mais pas de rendu. Cédé pour la saison par le TFC à Anderlecht, dans les derniers instants du mercato d’été 2016, Uros Spajic ne reviendra pas à Toulouse. Le défenseur international serbe (24 ans) a convaincu le plus grand club de Belgique, et va continuer à évoluer en Jupiler League, alors même qu’aucune option d’achat ne figurait dans le prêt.

Spajic s’est engagé jusqu’en 2021 avec les Mauves, avec une option pour une année supplémentaire. Arrivé à l’été 2013 de l’Etoile Rouge de Belgrade, l’étiquette de grand espoir punaisée dans le dos, le Serbe n’a jamais complètement convaincu en Ligue 1. Pascal Dupraz l’a même carrément écarté lorsqu’il a pris les commandes du TFC, en mars 2016.

Pas rancunier, Spajic a remercié son ancien coach dans un message sur Twitter, où il n’oublie pas grand monde et surtout pas Jacky (Jacqui Teulières) et Monique, l’historique intendant du TFC et son épouse.