Toulouse: Le soutien scolaire 2.0 dans la poche des élèves

TECHNOLOGIES Conseiller, aider les élèves par du soutien scolaire par chat, c’est le credo de l’appli Prof en poche…

Julie Rimbert

— 

Devoir en classe (Illustration)
Devoir en classe (Illustration) — G . VARELA / 20 MINUTES

Poser des questions à un professeur sur son smartphone mais sans qu’il fasse le devoir à la place de l’élève. C’est du soutien scolaire 2.0 que propose l’application Prof en poche qui a été lancée en septembre 2016.

Abonnement mensuel à 19 euros

L’élève peut, à n’importe quel moment de la journée, même le soir ou le week-end, poser des questions ou envoyer la photo d’un exercice et recevoir une réponse d’un prof de physique ou de maths. « Quand l’élève est seul devant son devoir, sans soutien d’un parent, il abandonne s’il ne trouve pas de solution à son problème, souligne Samuel Imbert, l’un des trois co-fondateur de Prof en poche, originaire de Tarbes. On constate alors le décrochage de l’élève. Avec notre appli, il peut avoir une réponse instantanée à son problème ».

A l’abri derrière son smartphone, l’élève n’hésite pas à poser sa question, sans peur d’être moqué. Par le biais du chat, le collégien ou le lycéen en difficulté est mis en contact du lundi au vendredi entre 16h et 22h avec un professeur qualifié. L’abonnement à l’application s’élève à 19 euros par mois, soit environ 5 ou 6 fois moins cher que des cours particuliers traditionnels. Pour bénéficier d’un soutien scolaire même le week-end, l’abonnement mensuel monte à 29 euros.

Près de 1.500 élèves inscrits

Une cinquantaine de professeurs est déjà actif sur l’appli. C’est le côté innovant de ce soutien scolaire 2.0 qui a plu à Hervé, professeur de maths dans une école d’ingénieur toulousaine, collaborant avec Prof en poche depuis le mois de décembre. « Je guide l’élève dans la compréhension de l’exercice mais je ne fis pas son devoir à sa place, insiste cet enseignant qui affiche une dizaine d’années d’expérience. C’est une démarche inversée par rapport à mon enseignement habituel puisque je pars d’un exercice pour voir si l’élève a assimilé la leçon ».

Près de 1.500 élèves de toute la France sont déjà inscrits sur cette appli d’aide aux devoirs par chat, qui envisage à long terme de s’étendre à d’autres matières.