Haute-Garonne: Une CPE visée par des jets de pierre, ses collègues font valoir leur droit de retrait

COLLEGE Une conseillère principale d’éducation d’un collège de Muret a été visée par des projectiles en début de semaine. Les enseignants ont décidé de se mobiliser pour dénoncer ces violences et la fermeture d’une classe…

B.C.
— 
Illustration d'un collège de Haute-Garonne.
Illustration d'un collège de Haute-Garonne. — A. GELEBART / 20 MINUTES

C’est l’agression de trop. En début de semaine, une des conseillères principales d’éducation (CPE) du collège Louisa-Paulin à Muret, au sud de Toulouse, a été la cible de jets de pierre alors qu’elle sortait de l’établissement.

Depuis mercredi matin, la quasi-totalité de ses collègues enseignants a de fait décidé de faire valoir son droit de retrait après ce nouvel acte de violence.

« Les projectiles ont été tirés depuis les immeubles qui se trouvent à côté du collège. Ce n’est pas la première fois que cela arrive, un bus scolaire a déjà eu une vitre brisée et l’ambiance est électrique au collège, des élèves profèrent régulièrement des menaces, des collègues ont eu leur voiture vandalisée », déplore une enseignante de mathématiques qui réclame que la sécurité sur le site soit assurée.

Fermeture d’une classe de 5e

En 2010, la principale du même collège avait été agressée violemment par une élève de classe de 3e. A l’époque l’équipe pédagogique avait obtenu que les classes de 6e et 5e aient des effectifs de 25 élèves maximum. Or un projet de fermeture de classe de 5e est dans les tuyaux, ce qui pourrait jouer sur la sérénité des classes selon les enseignants.

Une délégation a été reçue jeudi par l’inspection d’académie. Et pour l’heure, elle n’a pu obtenir l’assurance du maintien de la classe à la rentrée prochaine, mais l’inspecteur d’académie s’est engagé à venir sur place d’ici à la fin du mois d’avril. Si les professeurs ont décidé de reprendre les cours ce vendredi, ils maintiennent toutefois leur mobilisation.

Ils devraient d’ailleurs rencontrer le maire de Muret, André Mandement, pour voir quelles mesures peuvent être prises pour éviter notamment les intrusions sur le site, par ailleurs en chantier.