Pop.Up, le véhicule du futur d'Airbus et Italdesign a été dévoilé le 7 mats 2017 lors du salon automobile de Genève. Lancer le diaporama
Pop.Up, le véhicule du futur d'Airbus et Italdesign a été dévoilé le 7 mats 2017 lors du salon automobile de Genève. — Italdesign

INNOVATION

VIDEO. Et voici Pop.Up, le véhicule du futur d'Airbus qui roule et qui vole

Airbus et la société spécialiste des questions de mobilité, Italdesign, ont dévoilé lundi à Genève leur projet de voiture volante, véhicule modulaire du futur…

C’est un véhicule deux en un, tantôt voiturette électrique, tantôt véhicule volant du futur qui permet à tous les citadins d’éviter les embouteillages. Alors qu’il y a trois semaines la société néerlandaise PAL-V annonçait la commercialisation pour 2018 de sa voiture volante, Airbus, en partenariat avec Italdesign, a dévoilé Pop. Up ce mardi.

Présenté au salon international de l’automobile de Genève, pour Airbus il s’agit du « premier système de véhicule concept modulaire, entièrement électrique, à zéro émission conçu pour réduire l’encombrement dans les mégapoles très fréquentées ».

L’avionneur européen planche en parallèle sur son taxi volant dont le premier vol de son prototype est annoncé d’ici à la fin de l’année.

>> A lire aussi : Airbus dévoile les images de son taxi volant (et ce n'est pas de la science-fiction)

Capsule de deux places

Ce nouveau concept est en réalité une capsule de deux places qui se connecte soit à un module terrestre sur roues, soit à un module aérien qui s’inspire de la technologie des drones.

Le voyageur, lui, n’aura qu’à s’asseoir et choisir le mode de transport qu’il préfère, sans avoir le moindre brevet de pilote puisque le système est auto piloté et géré par une plateforme d’intelligence artificielle.

«Le mode opératoire de Pop. Up est simple : les passagers planifient leur trajet et réservent leur voyage via une application conviviale. Le système suggère automatiquement la meilleure solution de transport – en fonction des connaissances de l’utilisateur, des horaires, de l’encombrement du trafic, des coûts, des demandes de covoiturage, etc. – reliant le module aérien ou terrestre, ou d’autres moyens de transport, à la capsule du passager selon ses préférences et ses besoins », indique le communiqué conjoint d’Airbus et Italdesign.

D’ici 7 à 10 ans

Et une fois arrivé à bon port, l’usager peut partir l’esprit tranquille, son Pop. Up retourne tout seul aux stations de recharge. « L’ajout de la troisième dimension aux réseaux de transport continus multimodaux va sans aucun doute améliorer notre façon de vivre et de nous déplacer d’un point A à un point B, » a indiqué à Genève Mathias Thomsen, directeur général pour la mobilité aérienne urbaine d’Airbus.

Ce dernier pense que ce type de moyens de transport sera développé dans les mégalopoles dans 7 à 10 ans.