Stade Toulousain: «Scandaleux», «Inacceptable»... Le cas Palisson énerve Serge Simon et la FFR

RUGBY L’ailier du Stade Toulousain Alexis Palisson est revenu sur la pelouse après avoir subi un KO, dimanche contre la Rochelle. Vice-président de la FFR, Serge Simon a vivement réagi et annoncé une possible enquête…

N.S. avec AFP

— 

L'ailier du Stade Toulousain Alexis Palisson.
L'ailier du Stade Toulousain Alexis Palisson. — R. Gabalda / AFP

Un joueur, visiblement KO, qui sort du terrain avant d’être autorisé à rejouer quelques minutes plus tard. Les images de l’ailier du Stade Toulousain Alexis Palisson, dimanche lors du match de Top 14 perdu face à La Rochelle (21-27), avaient scandalisé les internautes sur les réseaux sociaux.

>> A lire aussi : KO, Alexis Palisson revient sur le terrain et ça fait polémique

La FFR s’est emparée du dossier ce mardi, via son numéro 2, Serge Simon. « C’est scandaleux, a lâché le bras droit du président Bernard Laporte, lors d’un petit-déjeuner de presse à Marcoussis, en Essonne, au siège de la FFR. On va certainement questionner la Ligue [nationale de rugby, LNR], peut-être diligenter une enquête, mais c’est quelque chose d’inacceptable, d’inadmissible. »

Médecin de profession, Simon s’est interrogé sur la responsabilité du « corps médical » du Stade Toulousain et des « arbitres » de la rencontre. Palisson « n’aurait jamais dû retourner sur le terrain, il faut dégager des responsabilités sur ce qui s’est passé. Cela ne peut plus exister dans le rugby moderne », a poursuivi le vice-président de la FFR en charge notamment des relations FFR/LNR.

Simon a précisé que Thierry Hermerel, président du comité médical de la FFR, allait lui soumettre, ainsi qu’à Bernard Laporte, « un courrier » qui serait adressé « dans la journée » à la LNR, responsable des compétitions professionnelles.

L’encadrement médical du Stade Toulousain dans le viseur

Percuté par le Rochelais Levani Botia, Palisson avait titubé et s’était écroulé par terre, des signes évidents de commotion cérébrale. Il était pourtant revenu en jeu, après avoir passé avec succès le protocole commotion auprès de l’encadrement médical de son club. En Top 14, un médecin indépendant des deux clubs est présent uniquement lors des matches de phase finale, pas lors de la saison régulière comme dimanche. Pour Serge Simon, « la santé des licenciés incombe à la Fédération ». « Bernard [Laporte] [était] remonté comme un Bernard » à propos de ce dossier, a-t-il ajouté.

Le Stade Toulousain avait déjà été au cœur d’une polémique similaire en mai 2014, pour avoir laissé revenir sur le terrain le centre Florian Fritz après un choc violent à la tête, lors du match de barrage de Top 14 face au Racing 92.