VIDEO. Stade Toulousain: KO, Alexis Palisson revient sur le terrain et ça fait polémique

RUGBY Groggy après une charge du Rochelais Botia, l’ailier toulousain Alexis Palisson est tout de même revenu sur la pelouse, dimanche en Top 14…

Nicolas Stival

— 

L'arrière ou ailier du Stade Toulousain Alexis Palisson.
L'arrière ou ailier du Stade Toulousain Alexis Palisson. — R. Gabalda / AFP

Décidément, tout va mal au Stade Toulousain. L’équipe la plus titrée du rugby français a subi dimanche sa troisième défaite à domicile de la saison. Après Toulouse et Pau, elle a craqué contre La Rochelle (21-27), ce qui compromet encore plus ses chances de qualification pour les phases finales.

Le huitième du Top 14 (à quatre points du sixième) a aussi créé la polémique sur les réseaux sociaux. Plus exactement son staff médical, critiqué pour avoir laissé revenir sur le terrain Alexis Palisson.

Canal Rugby Club - L’énorme charge de Levani Botia

L’ailier international a été « éteint » dès la douzième minute après une terrible percussion du Rochelais Levani Botia, qui lui a foncé droit dessus. Palisson est sorti en titubant, avant d’être remplacé temporairement par Jean-Marc Doussain, puis de revenir sur la pelouse quelques minutes plus tard.

Fritz est également revenu sur la pelouse

Trois autres joueurs ont subi des chocs à la tête lors de la première mi-temps de ce match : le Toulousain Florian Fritz ainsi que les Rochelais Alexis Balès et Zack Holmes. Le premier a été remplacé par Toby Flood le temps de répondre à un protocole commotion, avant lui aussi de retrouver ses coéquipiers. Ses deux adversaires sont sortis définitivement.

Le Stade Toulousain avait déjà été montré du doigt en mai 2014. Lors d’un barrage du Top 14 face au Racing 92, Fritz (déjà) avait été autorisé à rejouer par le médecin du club alors qu’il n’avait manifestement pas récupéré d’un violent choc au front.

>> A lire aussi : Affaire Fritz: Pas de sanction, mais un simple courrier pour le Stade Toulousain

La Ligue nationale de rugby (LNR) avait ouvert une enquête, à l’issue de laquelle le club avait reçu un simple courrier pour un manquement à l’application du protocole commotion cérébrale.

Par ailleurs, Toulouse a également perdu un joueur jusqu’à la fin de saison. Sérieusement touché à une cheville et sorti sur civière à quatre minutes du terme du match contre La Rochelle, le troisième ou deuxième ligne Grégory Lamboley a joué son dernier match à Ernest-Wallon, où il évoluait depuis 2000. Il portera la saison prochaine les couleurs… rochelaises.