Enlèvement d’un chef d’entreprise: 10 kilos d'or de la rançon retrouvés en banlieue de Toulouse

FAITS DIVERS Les enquêteurs ont retrouvé mercredi à Saint-Orens dix kilos d’or provenant de la rançon versée aux ravisseurs d’un homme d’affaires, enlevé et séquestré, notamment en Espagne, en 2015…

N.S. avec AFP
— 
Les enquêteurs ont découvert dix kilos d’or à Saint-Orens (Haute-Garonne), le 1er mars 2017.
Les enquêteurs ont découvert dix kilos d’or à Saint-Orens (Haute-Garonne), le 1er mars 2017. — Compte Twitter de la Gendarmerie nationale

Le butin a été découvert dans des dépendances au bord d’un champ, à Saint-Orens, dans la banlieue sud-est de Toulouse. Les enquêteurs ont mis la main sur dix kilos d’or provenant de la rançon de 1,3 million d’euros versée aux ravisseurs d’un homme d’affaires toulousain, enlevé en 2015 et séquestré pendant deux mois en Espagne.



L’or, retrouvé par les gendarmes de la section de recherches de Toulouse et les hommes de l’unité d’armée de terre spécialisée dans les fouilles, se trouvait chez un proche d’un des ravisseurs aujourd’hui incarcérés. Les investigations se poursuivent pour récupérer la totalité de la rançon.

Le commando avait enlevé en mai 2015 un riche entrepreneur toulousain. La victime avait été séquestrée pendant deux mois en Espagne, à Marbella. Ses ravisseurs lui avaient extorqué une grosse somme, versée en majorité en or. L’homme d’affaires avait été libéré en juillet 2015 et le commando arrêté en septembre, trois hommes en Espagne et un en France, par la police espagnole et la gendarmerie de Toulouse.

L’un d’entre eux, Jean-Pierre Jourda, s’est suicidé en août 2016 à la prison de Gradignan, près de Bordeaux. Peu avant d’enlever l’entrepreneur, le commando avait attaqué une armurerie à Carmaux, dans le Tarn, et avait blessé par arme à feu un policier.