La Haute-Garonne teste le carnet de santé numérique

SANTE Le dossier médical partagé est expérimenté en Haute-Garonne depuis un mois…

Béatrice Colin
— 
Bureaux dans le service des fraudes des professionnels de santé au sein de la CPAM de Haute garonne. 12/10/11 Toulouse
Bureaux dans le service des fraudes des professionnels de santé au sein de la CPAM de Haute garonne. 12/10/11 Toulouse — FRED SCHEIBER / 20 MINUTES

Les dernières radios du fiston qui s’est cassé la clavicule, les remboursements versés par la sécurité sociale ou encore la prescription faite il y a un an pour des séances de kiné. Depuis le 19 janvier, les assurés de la Haute-Garonne ont la possibilité d’avoir en un seul clic une vision globale sur leur parcours de soins.

Déjà plus de 1.300 DMP en Haute-Garonne

Expérimenté par huit départements et la ville de Bayonne, ce dossier médical partagé est un service en ligne gratuit et sécurisé de l’Assurance maladie.

« Il facilite le recueil et le partage des informations utiles au suivi du patient entre les professionnels de santé, en ville et à l’hôpital », indique la CPAM 31.

Entre le 19 janvier et le 5 février, 9.986 assurés des neuf territoires avaient créé leur e-carnet de santé « DMP », dont 1.349 en Haute-Garonne. Du médecin traitant au pharmacien, tout le monde peut l’alimenter, y compris le patient qui peut y consigner toutes les informations qu’il juge utiles à son suivi médical.

Il y a plus de dix ans, une première expérimentation de dossier médical personnel avait été lancée. Sujet à de nombreuses critiques, il n’avait finalement pas été généralisé.