Toulouse: Piégé par les gendarmes sur Internet, le pervers sexuel écope de 3 ans de prison

JUSTICE Un sexagénaire toulousain a été condamné par le tribunal correctionnel de Toulouse. Il avait fait des propositions à des gendarmes qui se faisaient passer pour une fillette…

B.C.

— 

Arras, le 9 janvier 2014. Les cyber-gendarmes de la cellule N-Tech d'Arras.
Arras, le 9 janvier 2014. Les cyber-gendarmes de la cellule N-Tech d'Arras. — M.Libert/20 Minutes

Au cours de l’été dernier, alors qu’il pensait rejoindre une fillette de 12 ans à qui il avait donné rendez-vous via Internet, un sexagénaire était interpellé par les gendarmes de la Haute-Garonne. Les membres de la section d’appui judiciaire (SAJ) de Toulouse s’étaient fait passer pour la jeune Emilie et l’homme, un employé de mairie de 60 ans, lui avait fait des propositions perverses en ligne.

Ce dernier vient d’être condamné par le tribunal correctionnel de Toulouse à 3 ans de prison dont 18 mois avec sursis mise à l’épreuve, une obligation de soins et un suivi sociojudiciaire durant cinq ans rapporte La Dépêche du Midi.

Cinquième affaire pour les cyber-gendarmes toulousains

Sur son ordinateur les enquêteurs avaient retrouvé des photos à caractère pornographique mettant en scène des mineurs. Au cours de ses échanges avec « Emilie » l’homme n’avait pas hésité à lui proposer d’avoir des rapports.

Selon un expert psychiatre, le sexagénaire est « socialement dangereux avec une structure pédophilique » rapporte le quotidien régional. Il a été incarcéré à l’issue de l’audience.

>> A lire aussi : Toulouse: Le pédophile donne rendez-vous à une fillette, il se fait cueillir par les gendarmes

Selon les gendarmes de la Haute-Garonne, c’est la cinquième affaire de ce type traitée par la SAJ depuis l’accréditation de ces cyber-gendarmes il y a moins d’un an.