En 2016, 3.400 platanes du Canal du Midi ont été abattus à cause du chancre coloré

ENVIRONNEMENT Le remplacement des platanes du Canal du Midi se poursuit grâce au mécénat…

Beatrice Colin

— 

Toulouse, le 23 avril 2013. Les platanes bordent le long du canal du midi. Ici près de Ramonville.
Toulouse, le 23 avril 2013. Les platanes bordent le long du canal du midi. Ici près de Ramonville. — FRED SCHEIBER

Le chancre coloré, ce champignon qui décime les platanes du Canal du Midi, continue son œuvre. Pour ralentir sa progression, en 2006, Voies navigables de France, gestionnaire du cours d’eau, lançait une campagne d’abattage. Elle s’est poursuivie l’an dernier puisque 3.400 arbres ont été abattus.

Parallèlement, 3.600 érables, micocouliers et autres peupliers ont été replantés en 2016 pour maintenir la physionomie de ses berges. Pour financer le remplacement de chaque arbre, dont le coût moyen est estimé à 3.000 euros, VNF poursuit ses opérations de mécénat.

Hausse des dons de particuliers

L’an dernier, 3,3 millions d’euros ont ainsi été recueillis auprès d’entreprises et de particuliers. « Dans ce contexte anniversaire, la collecte de dons au profit du projet de replantation a été en progression, tant au niveau du club des entreprises mécènes (+8 %) que des donateurs individuels (+12 %) », a indiqué Marc Papinutti, le directeur général de l’organisme public dans un rapport rendu public ce mercredi.

>> A lire aussi : Déjà 3 millions d'euros récoltés pour replanter les arbres du Canal du Midi, et c'est pas fini

Le programme de restauration des 42.000 platanes doit se poursuivre sur les 20 prochaines années et coûter au total 220 millions d’euros.