Delort et Jean alignés, Braithwaite «exilé»… Muette, l’attaque du TFC va changer de têtes

FOOTBALL Toulouse a perdu ses quatre derniers matchs en Ligue 1 sans marquer un seul but. Du changement est à attendre, dès dimanche contre Angers…

Nicolas Stival

— 

L'attaquant du TFC Corentin Jean face à Saint-Etienne, dimanche au Stadium de Toulouse.
L'attaquant du TFC Corentin Jean face à Saint-Etienne, dimanche au Stadium de Toulouse. — P. Pavani / AFP

Andy Delort est réputé pour son franc-parler. Mais la dernière recrue en date du TFC sait aussi se montrer diplomate. Au moment de parler de Martin Braithwaite par exemple. « Pour moi, c’est l’un des meilleurs attaquants de Ligue 1 », a assuré mercredi l’ancien artilleur de Caen et des Tigres de Monterrey (entre autres), lors de sa présentation à la presse. Les deux hommes ont d’ailleurs rivalisé de politesse sur Twitter.

Seulement, le capitaine des Violets, prolifique en début de saison (sept buts), n’a plus marqué depuis le 5 novembre à Nantes (1-1), soit trois mois de mutisme. Dimanche, au Stadium contre Angers, Delort commencera son premier match toulousain en pointe, ce qui contraindra très probablement Braithwaite à l’exil sur le côté gauche. Soit le poste qu’il occupait avant le départ de Wissam Ben Yedder l’été dernier.

En juillet 2016, Pascal Dupraz indiquait vouloir placer l’international danois, qui quittera sans doute Toulouse en fin de saison, « là où il veut jouer, au poste d’avant-centre ». Sa longue disette et l’arrivée de Delort ont changé la donne, au sein d’une équipe qui reste sur quatre défaites en L1, sans inscrire le moindre but.

>> A lire aussi : Le TFC s’enfonce, Pascal Dupraz dégomme (presque) tous ses joueurs

Comme contre Saint-Etienne (0-3), Corentin Jean, prêté par Monaco, débutera sur le flanc droit face au SCO. Il reste à connaître l’identité du « neuf et demi », aligné en appui de Delort (Ola Toivonen, écarté ces dernières semaines, ou Oscar Trejo, en méforme). A priori, l’ailier polyvalent Jimmy Durmaz devrait faire les frais de cette nouvelle donne et débuter sur le banc. Les autres joueurs offensifs (Dodi Lukebakio, Odsonne Edouard, Mathieu Cafaro) partent de plus loin.

Angers, Lorient, Bastia… Trois matchs décisifs en six jours

Avec une attaque chamboulée à l’occasion du mercato de janvier, le dixième de L1, en situation plus précaire que ne l’indique son classement, n’a pas le choix. Il doit amasser des points lors de la semaine à venir, face à trois candidats au maintien : Angers donc, puis Lorient, mercredi en Bretagne, et Bastia, trois jours plus tard au Stadium.