Toulouse: Super balaise, voici Pyrene, le robot humanoïde qui va pouvoir donner un coup de main

SCIENCE Le LAAS, un laboratoire toulousain, a une nouvelle recrue: un robot humanoïde dernière génération, aux muscles d’acier…

Beatrice Colin

— 

PYRENE, un robot humanoïde nouvelle génération conçu pour le LAAS-CNRS par l'entreprise espagnole PAL.
PYRENE, un robot humanoïde nouvelle génération conçu pour le LAAS-CNRS par l'entreprise espagnole PAL. — LAAS-CNRS

Bon, il n’a pas encore le côté bodybuildé de Schwarzy dans Terminator ni la classe du colonel Steve Austin. Mais sur le terrain des muscles, PYRENE, la nouvelle recrue du Laboratoire toulousain d’analyse et d’architecture des systèmes (LAAS-CNRS), assure aussi.

>> A lire aussi : Robot, hologramme, caméra intelligente... Voilà à quoi ressemblera le magasin de demain

Ce robot humanoïde prendra officiellement ses fonctions le 9 février. Ce jour-là, il fera une petite démonstration de ses capacités pour interagir avec son environnement, mais aussi réaliser des missions plutôt physiques.

Fabriqué par la société espagnole PAL pour le LAAS, PYRENE est loin d’être un simple tas de ferraille télécommandé. Il est bardé d’électroniques et de capteurs d’efforts au niveau des articulations.

Fort et tout-terrain

Et à terme, son job est loin de se cantonner à une simple déambulation où le moindre caillou devient une montagne insurmontable. D’ici quelques mois, lorsque la programmation sera plus avancée, il pourra aller sur des terrains accidentés et porter « de lourdes charges à bout de bras, ce que les plateformes existantes ne peuvent effectuer à l’heure actuelle » annonce le CNRS. Objectif : aider les hommes, les vrais, dans certaines tâches difficiles.